RTC

Accoucher en pleine pandémie: les hopitaux prennent des mesures strictes

× La consultation gratuite du site de RTC est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 01 avril 2020 16:20   Liège


Pas facile en ce moment pour les futures mamans. Surtout pour celles qui vont accoucher les prochaines semaines. 

Si les mesures sont strictes pour la population, elles le sont encore plus pour les femmes enceintes. 

Au MontLégia on a pris une série de mesures, les visites à la maternité sont interdites à la familles et aux frères et aux frères depuis quelques temps déjà, mais pour l'instant, tout est mis en oeuvre pour que l'accouchement reste un moment de bonheur pour les parents. 

Les mesures peuvent bien-sûr évoluer en fonction de la situation. 

 

A la Clinique CHC MontLégia comme à la Clinique CHC Heusy, l’organisation du quartier d’accouchement et le suivi des futures mamans ont été modifiés en raison des restrictions liées à l’épidémie de Covid-19. Afin de diminuer le flux de personnes dans les services, de prévenir la contamination des futures mamans et de leur bébé, des médecins et des soignants et de maintenir la disponibilité des équipes médicales, seuls la maman et un accompagnant sont admis dans l’enceinte de l’hôpital le jour de l’accouchement. Par la suite, les visites sont strictement limitées au conjoint.

Dans les quartiers d’accouchement, toutes les naissances sont désormais assurées par deux gynécologues de garde. Ces médecins sont bien entendu en lien avec les gynécologues de chaque future maman, lesquels ont prévenu leurs patientes en fin de grossesse et partagent le dossier médical de la future maman avec leurs confrères de garde.

Le suivi des grossesses est également adapté. La première consultation reste de mise pour confirmer la grossesse, avec le bilan sanguin de base, tout comme les échographies des 12e, 22e et 32e semaines. La consultation de la 36e semaine, notamment avec le bilan de préparation pour la péridurale et la vérification que la maman n’est pas porteuse du streptocoque, est maintenue. A la 38e semaine, la maman sera évaluée (par téléphone) pour savoir si elle est à risque ou non d’être porteuse du Covid-19, et prévoir les mesures nécessaires le cas échéant. Enfin la consultation de la 40e semaine, ainsi qu’un monitoring fœtal régulier de la 40e semaine à l’accouchement, restent programmés. Ces consultations sont organisées de préférence en cabinet privé, et les patientes sont priées de respecter scrupuleusement les consignes qui leur auront été transmises (horaire strict pour ne pas croiser d’autres patientes dans la salle d’attente, port du masque, attente dans le véhicule…).

Toutes ces mesures respectent les recommandations du GGOLFB, le groupement des gynécologues obstétriciens de langue française de Belgique. 

 

SOURCE : FACEBOOK CHC LIEGE 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte