RTC

Célébration de Louis Leloup, maître verrier à la carrière planétaire

 25 septembre 2021 20:12   Seraing


Ce vendredi se tenait la célébration d’un maître verrier dans son atelier. À 92 ans, Louis Leloup manie encore le cristal comme nul autre. Sa famille, ses amis et quelques personnalités politiques l’ont acclamé pour sa carrière planétaire.

“Nous avons, au nom de l’Etat belge, le plaisir de lui décerner la plus haute distinction de l’ordre de Léopold II, c’est-à-dire la cravate de commandeur de l’ordre de Lépold II. C’est une distinction qu’on met à des personnes qui ont fait des choses extraordinaires”, annonce le ministre fédéral des indépendants, David Clarinval.

Et le Bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, d’ajouter : “Il est citoyen d’honneur de plusieurs communes, dont la Ville de Liège, parce qu’il a apporté beaucoup de notoriété à la Région Liégeoise grâce à la qualité de son art".

“Chaque fois qu’il crée quelque chose, il y a une invention et c’est ce qui a fait l’admiration de beaucoup de monde et notamment à l’étranger”, éclaire José Brouwers, biographe de Louis Leloup. “Il n’est pas seulement connu en Belgique, il est notamment connu au Japon et aux Etats-Unis. C’est un homme de chez nous qui a vraiment exporté le savoir des verriers de toujours, qui ont disparu aujourd’hui”, conclut-il.

La commémoration de plus de 70 ans de création

Le four de ce sculpteur de verre a chauffé des centaines de fois à plus de mille degrés. Et après plus de 70 ans de carrière, le moment est venu de fermer symboliquement son atelier. Mais surtout de se remémorer les souvenirs passés.

“Quand j’ai remis au Pape une Madone que j’ai faite, c’était quand même un événement assez émotionnel. Pourtant, un peu avant, j'en avais fait une pour la Reine Fabiola", se souvient Louis Leloup. "Entre nous, il ne faut le dire à personne, mais j’étais très fort en Cristal", ajoute-t-il en souriant.

Cet artisan à l’indéniable talent aura bientôt son propre musée près de la Grand-Place de Bruxelles. D’ici janvier 2023, plus de 800 de ses œuvres y seront exposées. Même si l'heure de la retraite à sonné depuis longtemps, le maître verrier Louis Leloup ne se voit pas totalement arrêter de travailler, car il "s'amuse trop bien”.

Mallaury Lehnertz








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte