RTC

Chaudfontaine : Un concours de peinture en plein air

 12 juin 2021 15:55   Chaudfontaine


Ce samedi 12 juin, le prix de peinture « « Par un beau jour » s’est déroulé à Chaudfontaine, au sein du parc Hauster. Huit artistes se sont affrontés à coups de pinceaux, le temps d’une journée.

Le nom de ce prix vient des récits et croquis de Victor Hugo, lors de son voyage à Chaudfontaine en 1839. Si les organisateurs ont opté pour un concours en plein air, c’est pour rendre hommage aux paysagistes des siècles passés. « Au 19ème siècle, les peintres sont sortis de leurs ateliers pour aller peindre dans la nature. Cela s’est passé aussi en région liégeoise, en bord de Vesdre et au bord de l’Ourthe. Nous voulions avoir une version contemporaine de cette pratique de peinture en plein air et le parc Hauster s’y prête à merveille. » explique Guy Malevez, directeur artistique du Festival des 5 saisons.

Pour cette seconde édition du prix, les artistes avaient carte blanche. Le Liégeois, Martin Chaumont, a voulu profiter du lieu et s’est directement inspiré du parc en représentant un arbre. Nathalie Vanheule souhaite, quant à elle, transmettre des émotions. A l’aide de produits cosmétiques comme du maquillage ou de la crème solaire, elle peint la toile, placée à même le sol, avec différentes parties de son corps. Son but est de réaliser une œuvre vivante.  

Pour le public présent, c’est une vraie richesse de pouvoir admirer l’avancée du tableau mais aussi de discuter avec l’artiste. « C’est très interpellant de voir que chaque artiste a sa façon de travailler. Certains ont presque terminé et d'autres, on ne sait pas très bien où ils vont. » souligne Laurence.

En effet, au-delà de la compétition, cet évènement est un vrai défi pour plusieurs professionnels qui ne sont pas habitués à travailler dans ces conditions. « Jamais en plein air, jamais sur des formats aussi grands, en si peu de temps, à la peinture à l’huile. Je n’ai jamais travaillé comme ça donc c’est plutôt sympa. C’est différent, ce n’est pas évident mais on verra ce que ça donnera à la fin. » plaisante Tamar Kasparian. « Je pense que ça me pousse à ne pas trop réfléchir et à garder la spontanéité dans mon travail. Et cela, c’était une expérience pour moi. » ajoute encore la gantoise Elisia Poelman.

L’association Lieux communs est en charge de la direction artistique du Festival des 5 saisons, une exposition permanente d’œuvres d’art contemporain dans le parc. L’objectif est de rendre l’art accessible à de nouveaux publics. C’est dans ce même esprit que, en plus du jury, chaque visiteur a pu élire son tableau favori.

Au terme de cette journée, Louise Carbonnier a remporté le prix du jury et Elisia Poelman celui du public. Désormais, ces huit œuvres grand format seront exposées, à tour de rôle, au sein de l’administration communale de Chaudfontaine. (S.P.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte