RTC

Revirement de situation pour PointCulture

 16 novembre 2019 16:05  

Le 15 octobre dernier, la Ministre de la Culture Bénédicte Linard a décidé, après avoir rencontré chacun des acteurs, d’engager un expert pour rapprocher les points de vue des représentants des syndicats, du personnel, du comité des usagers et de la direction de PointCulture (connue dans le passé sous le nom de Médiathèque de la Communauté Française) au sujet du plan stratégique de l’ASBL.

Sur la base des conclusions de ce processus de concertation, la Ministre de la Culture a fait part à la direction de PointCulture de décisions reprécisant différemment les termes de la convention qui lie l’association à la Fédération Wallonie-Bruxelles :

  • Un avenant à la convention 2019-2020 actuelle d’une année a été proposé. Cet avenant modifiera les termes de la convention existante de façon à trouver un juste équilibre entre les missions historiques et les nouvelles missions de PointCulture. « Nous sommes heureux de cet avenant car cela permettra à PointCulture de pouvoir travailler sereinement les axes d’un futur contrat-programme. » commente Tony de Vuyst, directeur général de PointCulture.
  • Durant  la durée de ce nouvel accord, le prêt direct sera réinstauré, ce qui implique la reprise d’achats de médias. L’ampleur et les modalités de ces achats seront ajustés dans le cadre du nouveau projet de l’association ;
  • La totalité des médias sera conservée de façon à pouvoir, le cas échéant, en faire profiter des bibliothèques ou d’autres associations culturelles selon des modalités à définir conjointement. Les collections de PointCulture restent donc au cœur du projet et font partie intégrante de la stratégie de redéploiement de l’association, centrée sur son expertise dans ses domaines d’excellence que constituent la musique et l’image ;
  • Les réaménagements des PointCulture dans le cadre de la mise à disposition d’espaces de travail collectifs pour les associations culturelles seront objectivés avec les fédérations professionnelles représentatives sectorielles ou transversales
  • Les échanges liés au futur contrat-programme de PointCulture seront menés dans un esprit de concertation et de co-construction avec l’ensemble du personnel, des usagers et des partenaires associatifs et institutionnels.

« PointCulture forme l’esprit critique des publics, jeunes et moins jeunes. A l’heure du tout-numérique, l’ASBL rencontre ces enjeux essentiels que sont l’éducation aux médias et l’accès physique à la culture, dans toute sa diversité. Les décisions prises aujourd’hui sont le fruit du dialogue entre chacun des acteurs et vont permettre à l’association d’envisager plus sereinement son avenir. » conclut Bénédicte Linard, Ministre de la Culture.

 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte