RTC

Soumagne : nouveau départ pour la maison de repos après les inondations

 30 mai 2024 16:00   Soumagne


À Soumagne, l'ancienne résidence de Wégimont réouvrira ses portes sous un nouveau nom, Maison Viveo, le 3 juin prochain. Pour rappel, la résidence avait été touchée par les inondations en 2021, entraînant ainsi les pensionnaires à trouver une autre résidence. Après 3 ans de travaux, le site a été entièrement réaménagé.

Trois ans après les inondations qu’elle a subi, la résidence de Wégimont fait peau neuve. Désormais baptisée Maison Viveo, la maison de repos se réinstalle à Soumagne. Le site, lui, n’a pas changé et se situe toujours en zone inondable. Mais sa construction, elle, a été repensée, notamment avec l’arrêté de police pris par le bourgmestre en 2021 afin d’éviter les dégâts : "L'arrêté de police nécessitait une réorganisation complète de la maison de repos. Tous les logements qui étaient au rez-de-chaussée ont été remontés au niveau supérieur. Ainsi que toutes les infrastructures techniques. En cas de nouvelle inondation, il n'y a pas de risque pour les résidents qui, il y a trois ans, dormaient au premier niveau et qui ont été directement concernés par la montée des eaux." souligne le mayeur Benjamin Houet. 

Cette réorganisation, le groupe Care-ion, propriétaire du lieu, l’a bien compris. Plusieurs millions d’euros ont d’ailleurs été investis afin de pallier toutes nouvelles intempéries. "On a réaménagé les trois étages qui sont au-dessus du rez-de-chaussée. Il n'y a plus de chambres au rez-de-chaussée, qui a été inondé. De plus, on a mis toutes les infrastructures techniques au troisième étage, justement pour assurer que dans tous les cas, on peut continuer les activités de la résidence et qu'elle soit opérationnelle, pour assurer la sécurité de nos résidents et le personnel." détaille Johan Maris, directeur opérationnel du groupe Care-ion.

Une ouverture en deux temps

Quant à l’ouverture, elle se fera en deux phases. La première débutera ce 3 juin, où 40 résidents seront accueillis. Le rez-de-chaussée étant toujours en travaux, la direction a décidé de réaménager son fonctionnement avant la deuxième phase. "Pour la première phase, on ouvre uniquement le premier et le troisième. C'est vraiment une question d'organisation interne. On ne voulait pas que les 40 résidents soient dispersés sur trois étages. On voulait qu'ils soient plus réunis." explique Sophie Vanheyste, directrice de la maison de repos Maison Viveo.

À terme, ce sont 83 résidents qui seront attendus dans le courant 2025.  

G.Lafuie