RTC

2018 : une année charnière pour le projet du tram liégeois

 11 janvier 2018 12:01   Liège

2018 est à peine entamée que le TEC Liège et la Société Régionale Wallonne des Transports (SRWT) rappellent que c'est une année importante pour le projet de tram liégeois.

 

C'est en effet en mai 2018 qu'elles espèrent obtenir les offres finales des deux consortia toujours en lice pour le marché du tram, à savoir MOBILIÈGE 2.0 (ALSTOM TRANSPORT BV – BAM PPP PGGM) et TRAM'ARDENT (CAF – COLAS – DIF). Ils seront invités à participer à une phase de négociations puis à remettre leur offre finale dans le courant du mois de mai.

Le Groupe TEC se fixe comme cible une désignation du soumissionnaire préférentiel en juillet 2018 et une mise en service de la ligne de tram mi-2022.

Ce marché public est organisé sous la forme d'un partenariat public privé (PPP) de type DBFM pour « Design, Build, Finance, Maintain ». Le candidat qui remportera le marché aura pour mission :

  • la construction du réseau électrifié entre Sclessin et Coronmeuse, en ce compris les systèmes complémentaires comme par exemple, les carrefours ;
  • la fourniture du matériel roulant ;
  • la création et la gestion du centre de maintenance et de remisage à Bressoux pour l’hébergement des rames à l’arrêt et des activités de maintenance. Le poste de commande central y sera également implanté ;
  • l’intégration du matériel billettique du Groupe TEC ;
  • l’aménagement des espaces urbains connexes à la ligne représentant 240.000 m² sur l’ensemble du tracé et favorisant la mobilité douce ;
  • la maintenance.

L’exploitation de la ligne est quant à elle du ressort du Groupe TEC.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte