RTC

La ville de Huy acquiert le foncier de la rue Neuve

Photo d'illustration - Archive - Image Belga
 05 mai 2020 09:13   Huy


La ville de Huy a indiqué lundi avoir trouvé une solution amiable pour les bâtiments et terrains de la rue Neuve touchés par un effondrement le 18 septembre 2015.

Les cinq propriétaires ont signé un accord avec les autorités et un compromis de vente est en cours de rédaction. De la sorte, la Ville acquiert le foncier pour un montant total de 790.000 euros. "Cette issue favorable fait suite à la volonté du collège de trouver un arrangement amiable avec les propriétaires plutôt que de procéder à une expropriation, une procédure plus incertaine et plus lente qui n'aurait fait que retarder l'issue de ce dossier hautement important pour la rive gauche. Par l'entremise du bourgmestre, des négociations discrètes ont été menées pendant plusieurs mois. Dans ce dossier délicat, le but du collège a toujours été de mettre un terme à une situation qui dévalue le quartier et ce en permettant à la Ville de disposer de l'entièreté de cette zone de 1.280 mètres carrés. Cet accord offre la possibilité d'envisager la reconstruction", indique la Ville de Huy.

À ce stade, il n'y a pas encore de projet défini pour cet espace. Il est par contre déjà acquis qu'il s'agira d'un projet mixte: surfaces commerciales au rez-de-chaussée et appartements aux étages. Le projet se concrétisera avec le concours d'un opérateur public ou dans le cadre d'un partenariat public privé. Dans l'optique de cette conclusion amiable du dossier, la régie communale avait déjà été dotée d'une enveloppe lors de la dernière modification budgétaire. Cette enveloppe lui permettra de mener à bien l'opération.

Pour rappel, le 18 septembre 2015, un immeuble abritant le magasin Mobistar, rue Neuve, s'effondrait en raison de problèmes de stabilité. Dans son sillage, d'autres bâtiments devaient être démolis à cause de leur dangerosité, leur instabilité menaçant la sécurité publique. C'était le cas des immeubles voisins abritant une boucherie halal et un café-restaurant.

Les maisons accolées à la zone étaient alors étançonnées. Il était ensuite apparu lors de contrôles qu'un immeuble proche occupé par le magasin Zeeman présentait lui aussi des problèmes de stabilité. Ce qui avait conduit à la fermeture du bâtiment et la réalisation de travaux de consolidation.

 

Source : Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte