RTC

Les permis de déconstruction des sites d’ArcelorMittal à Liège sont signés

 03 aout 2021 14:24   Seraing


Dans le cadre de la reconversion des sites industriels désaffectés d’ArcelorMittal à Liège, les permis uniques (urbanisme et environnement) pour la déconstruction des installations hors-sol ont été signés, il concerne deux sites sidérurgiques abandonnés en région liégeoise : « Chertal », situé sur les communes de Oupeye et de Herstal et sur une partie du site du Haut Fourneau B à Seraing.

Les opérations de déconstruction concernent ici 164 hectares répartis sur les sites de Chertal (131 hectares sur un total de 180) et du HFB (33 hectares). Ce processus de déconstruction est nécessaire à la poursuite des études environnementales qui permettront ensuite l’assainissement des sols de ces sites. 

Les matériaux et déchets générés par ces chantiers seront orientés vers les filières de recyclage. Pour l’assainissement des sols, un dispositif d’échanges avec le SPW a été mis en place

Les permis octroyés incluent aussi la mise en place d’organes de concertation ainsi que d’un système de reporting aux autorités compétentes. Pour interagir avec les Communes voisines du site (Herstal, Oupeye et Visé) et avec les riverains, les Ministres mettent sur pied un Comité d’Accompagnement avec la participation de l’ISSeP (Institut scientifique wallon de surveillance, de sûreté et de recherche & développement en environnement). Cette assemblée sera un lieu de concertation très régulier entre le demandeur, les autorités publiques et la population, et pourra rendre des avis, sur demande ou d’initiative, concernant les matières environnementales et de santé exclusivement. D’autre part, un reporting mensuel sera mis en place afin que les autorités compétentes puissent connaître l’état d’avancement des opérations de démantèlement et, au besoin, contrôler leur bon déroulement en se rendant directement sur site.

Tout ne sera pas démoli

Le permis de démolition n’est pas accordé pour une liste de témoins du passé ou marqueurs de territoire. La liste de ce qui ne sera pas déconstruit/démoli est établie comme suit :

  • Seraing : le Haut Fourneau dit « B » (HFB) et le bâtiment des chaudières (lequel sera cependant désamianté)
  • Chertal : une vingtaine de wagon-torpilles ; le château d’eau ; le grand hall dit « G », et le bâtiment dit des anciens laboratoires.

 

Willy BORSUS : « L’octroi des permis uniques va permettre la poursuite du processus de redéploiement de ces terrains stratégiques pour le développement économique du bassin liégeois et de la Wallonie. À terme, de nouvelles activités, porteuses d’emplois et de nouvelles compétences, pourront y être accueillies.» souligne Willy Borsus, Ministre de l’Économie et de l’Aménagement du territoire

 

Céline TELLIER, Ministre de l’Environnement ajoute :  « Pour préserver nos terres, la réhabilitation d’anciennes friches est une priorité du Gouvernement. L’ambition est de faire de ces sites des exemples de reconversion durable, qui améliorent l’environnement au bénéfice des riverains ainsi que de l’ensemble de la population ».

Alain W

 

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte