RTC

Où reloger les milliers de sinistrés ?

 28 juillet 2021 19:00  


Des milliers de personnes doivent être relogées. 400 logements publics sont immédiatement disponibles pour les sinistrés en Wallonie. Certains sinistrés peuvent petit à petit regagner leur logement, mais ce n’est pas le cas de tous. Où va-t-on donc reloger toutes ces personnes ?

Aujourd’hui, ce sont des milliers de foyers qui cherchent un nouveau logement. A Liège de nombreux bâtiments sont inoccupés et pourraient éventuellement servir. « Quand on regarde les bâtiments liégeois, on constate qu’il y a en effet pas mal de logements qui sont vides. Les dessus de magasins, des grandes chaînes d’habillement, de l’Horeca,… Les propriétaires ou locataires ne sont pas toujours attentifs au fait que les étages puissent être habités. Or, ce sont des logements qui, avec certains travaux parfois, sont tout à fait réhabilitables », explique Germain Mugemangango, porte-parole du PTB.

Des solutions provisoires avaient été trouvées dans l’urgence pour certains sinistrés comme dans un immeuble de kots d'étudiants mis à disposition. Mais, à plus long terme, cette solution n’est pas viable. « La problématique est que nous avions proposé d’accueillir des sinistrés jusqu’à début août maximum. Pas plus tard que le premier août car les étudiants de ces kots reviennent à ce moment-là. On nous avait dit qu’il y aurait une solution de logement pour les sinistrés par après mais ce n’est pas encore le cas pour tous », confie Carl Mélon, manager de la student house by Quares.

Certains de ces sinistrés ont pu être relogés grâce au CPAS. Et, pour répondre à ce besoin de relogement, une centaine de logements publics a déjà été réquisitionnée. De nombreuses infrastructures à Liège, publiques comme privées sont vides. « La plupart ne sont pas en état d’accueillir tout de suite des personnes sinistrées. Certaines infrastructures sont insalubres, ne sont pas équipées et il faut y faire des travaux. Mais, tant qu’à faire des travaux, autant les faire d’abord dans les maisons qui ont été sinistrées pour ne pas déloger les personnes qui ont déjà beaucoup souffert », indique Willy Demeyer, bourgmestre de Liège.

Une cellule de relogement d’urgence a été mise en place par la Ville de Liège. Afin d’éviter la réquisition de logements, le bourgmestre préfère dialoguer et a mis en place un formulaire à disposition des personnes qui auraient un bien disponible. « C’est un formulaire à destination des propriétaires privés puisque nous n’avons pas assez de logements publics pour reloger les sinistrés. Nous faisons donc appel aux privés sur base volontaire. Pour l’instant, nous avons reçu une quarantaine de réponses positives », conclut-il. Si vous désirez venir en aide aux sinistrés en proposant un logement, ce formulaire est à compléter en ligne sur le site de la Ville de Liège.


O.G.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte