RTC

Rénovation d'habitat : Seraing et ses partenaires européens

 12 fevrier 2019 12:48   Seraing

Afin de poursuivre ses objectifs en matière de reconversion et de réhabilitation de ses quartiers durement touchés par la crise sidérurgique, la Ville de Seraing, aidée par sa régie communale ERIGES, prend part à un projet mené par la Ville de Chemnitz (en Allemagne).

Le réseau URBACT, dont font également partie cinq autres villes européennes (Constanta en Roumanie, Riga en Lettonie, Rybnik en Pologne, Turin en Italie et Vilafranca en Espagne), a pour but de transférer et d’adapter un modèle d’aide à la rénovation de l’habitat, mis en place dans la ville allemande de Chemnitz, au contexte local des villes participantes.

Pour pouvoir y parvenir, les participants devront notamment se rencontrer de manière régulière dans leur ville respective. Les 28 et 29 janvier, c’est Seraing qui a ouvert le bal en accueillant ses partenaires pour deux journées de travail, de discussions et d’échanges d’expériences. 

De la ligne 125A au Ateliers Centraux en passant par la nouvelle entrée de la ville, les visiteurs, auxquels a aussi été présenté le Master Plan, ont pu prendre conscience de la mutation urbaine actuelle sur le territoire de la commune.

En plus de découvrir le territoire sérésien et ses projets, les différents partenaires européens ont pu participer à des ateliers interactifs afin de lever les points communs entre les réalités immobilières de leurs villes respectives, sur les leviers juridiques et financiers d’une ville …

Les représentants des différentes villes ont fait le constat d’une multitude d’approche de la problématique des vides locatifs à l’échelle des vills (taxes sur les immeubles inoccupés, encouragement par de la communication et/ou des primes à la rénovation, encouragement à la revente d’immeubles inactifs, projets pilotes associant les locataires à la rénovation d’immeubles vétustes ou désaffectés, primes pour rénovation patrimoniale

Un constat de ce premier rendez-vous : les visiteurs étrangers ne sont pas, contrairement à leur hôte sérésien, confrontés à la problématique de la surexploitation immobilière ; leurs villes sont plutôt confrontées à des pertes massives d’habitants et à des quartiers désertés. 

 

Prochain rendez-vous les 7 et 8 mars prochains à Vilafranca en Espagne.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte