RTC

Mithra propose sa solution pour augmenter la quantité de vaccins

 06 avril 2021 16:55   Flémalle


Mithra, la société pharmaceutique liégeoise, pourrait intervenir dans la production de vaccins contre le Covid-19. Depuis son centre de production à Flémalle, l’entreprise propose aux fabricants de vaccins d’utiliser sa nouvelle infrastructure dédiée aux produits injectables (stériles). La ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, et la presse ont découvert l’outil sur site ce mardi.

C’est une offre de service au monde entier que fait Mithra dès aujourd’hui ! La nouvelle ligne de production destinée aux produits injectables est opérationnelle et disponible pour les différents fabricants de vaccins contre la Covid-19. L’outil permet d’assurer la phase du remplissage. "Il s'agit de l'étape où on met le mélange dans les différents flacons afin de distribuer les doses vers les centres de vaccination ou les hôpitaux", clarifie Jean-Manuel Fontaine, le responsable des relations extérieures chez Mithra. "Aujourd'hui, nous avons une capacité de production d'environ 10 à 25 millions de doses par an." 

La ligne a été installée il y a à peine deux ans sur le site flémallois. Elle présente de multiples atouts en vue de conditionner les différents vaccins disponibles sur le marché. La zone de production de produits injectables est dotée d’équipements dernière génération et a la particularité d’offrir une très grande flexibilité au niveau des volumes de remplissage (cartouches, fioles ou seringues préremplies). Passer d'un format à l'autre est possible sans perte de temps. 

Une accélération de la production de vaccins grâce à l’infrastructure de l’entreprise pharmaceutique liégeoise est désormais envisageable. "En Wallonie, nous avons la capacité de vacciner plus de 200.000 personnes par semaine mais on reçoit seulement 130.000 ou 140.000 vaccins", constate Christie Morreale, la ministre wallonne de la Santé. "On est demandeur afin que l'Union Européenne nous fournisse plus de vaccins et le site de Mithra est un des endroits à partir desquelles on pourrait les produire. Quatre sociétés wallonnes sont déjà investies dans la production de vaccins contre la COVID-19, Mithra pourrait être la cinquième." 

L’intérêt des fabricants de vaccins en manque de capacité de remplissage est une réalité. Mithra, qui lorgne pour la première fois en dehors de sa spécialité "la santé féminine", attend maintenant le feu vert de l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. "Pour Mithra, ce serait grandiose car il s'agirait d'une première", déclare Leon Van Rompay, le CEO ad intérim de Mithra. "En attendant que la ligne soit utilisée pour d'autres médicaments, il y a ici une opportunité afin de lutter contre les déficits de production au niveau du remplissage."

Si tout se déroule comme prévu, la ligne dédiées aux produits injectables (stériles) sur laquelle travaillent une trentaine de personnes devrait être agrée au plus tard courant mai.

Stéphane Savaris








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte