RTC

Une petite quinzaine de cafés du Carré à Liège rouverts avant le 22 juin

Photo d'illustration - Archive RTC
 16 juin 2020 08:31   Liège


Un modus vivendi avait été trouvé entre les différents exploitants de bars et cafés dansant du Carré à Liège afin de rester fermé jusqu'au 22 juin dans l'espoir de voir les règles édictées par le gouvernement fédéral assouplies. Huit établissements ont déjà rouvert dès ce week-end "sans pour autant enfreindre les dispositions fédérales et rompre l'accord intervenu début juin", tempère lundi soir Willy Demeyer, bourgmestre de Liège. Au total, une petite quinzaine seront accessibles dès le week-end prochain.

Huit établissements, établis dans le "périmètre Carré" du règlement de police de la Ville, ont rouvert dès ce week-end en assurant un service à table, en respectant les distances sociales entre les différents groupes présents et en s'assurant, au niveau du personnel, de n'enfreindre aucune règle d'hygiène établie pour le secteur Horeca. Ces établissements, concentrés dans les mains de quelques propriétaires et essentiellement établis rue des Célestines, avaient annoncé leur intention de rouvrir "ne rompant dès lors nullement l'accord. Nos services de police, pour lesquels le Carré reste en tout temps un point d'attention, ont dû effectuer à quelques reprises un rappel à la loi mais dans l'ensemble, les exploitants ont appliqué à la lettre les recommandations du Fédéral", explique M. Demeyer.

Frédéric Rinné, président de l'asbl Horecarré, regrette que la position solidaire prise n'ait tenu que quelques jours mais comprend que ces exploitants, qui disposent d'espace permettant le respect des recommandations fédérales et qui ont besoin de rouvrir plus vite au risque de tomber en faillite, aient pris cette décision. "D'autres établissements ont rouvert ce lundi et d'autres ont annoncé leur intention de faire de même dans les prochains jours", ajoute M. Rinné qui assure que plus de la moitié des exploitants resteront solidaires, certains d'entre eux ne comptant pas rouvrir dès le 22 juin.

"Tout établissement qui rouvre doit respecter les normes fédérales et ceux qui contreviendront seront sanctionnés", annonce déjà M. Demeyer. Ce retour de la vie nocturne dans un des hauts lieux de la Principauté s'est déroulé dans une atmosphère moins festive qu'à l'accoutumée. Quant aux exploitants, ils n'ont pas réalisé un chiffre d'affaires exceptionnel.

 

Source : Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte