RTC

Basilique de Cointe : on sera fixé dans 3 mois

 13 octobre 2021 17:07   Liège


L’avenir de la basilique de Cointe commence à se dessiner. Après un appel à projet et une première sélection, trois projets sont en lice pour sa future  reconversion. Le lauréat sera choisi avant la mi-janvier. L’espoir est de terminer les travaux pour 2025. 

L’église du Sacré-Cœur de Cointe devrait donc connaitre sa future réaffectation dans les trois prochains mois ! Souvent prise pour une basilique, à cause de sa toiture en forme de dôme, l’église du Sacré-Cœur de Cointe forme, avec le monument Interallié voisin, une des silhouettes architecturales les plus reconnaissables dans le paysage liégeois.

Le site se cherche un nouvel avenir depuis des années. Il y a bien eu plusieurs tentatives de vente, mais aucune n’a abouti. L’été dernier, l’asbl propriétaire "Monument régional du Sacré Cœur" a cédé le site à une fondation " Basilique de la Paix", pilotée par l'Evêché, pour de trouver rapidement un acquéreur, tout en fixant certaines conditions.

L'évêque de Liège Jean Pierre Delville est le président de la Fondation"Basilique de la Paix". Il souhaite que l'acquéreur partage son objectif de "développer sur le site un projet ambitieux, en harmonie avec le bâtiment et son histoire, mais également avec la vie du quartier."

L'évêque précise aussi certains éléments qu'il souhaite conserver : "la chapelle paroissiale, située dans la crypte, sera maintenue comme lieu de culte catholique, tandis qu'un espace mémorial inter-convictionnel, dédié à la paix, est prévu dans le chœur de l’édifice."

Trois sociétés ont émergé lors de la première sélection, sur base des dossiers rentrés le 24 septembre dernier.

  • La société en formation « La Basilique de Cointe » - Architecte Luc Spits à Visé ;
  • La société Foremost Immo, filiale du Groupe Denys Global à Bruxelles ;
  • Le Groupe Gehlen , à Malmedy

"Les projets comportent une série de points communs, comme la mixité des utilisations, du logement ou des bureaux, des espaces ouverts au public", explique Stephan Delfanne, administrateur de la Fondation.

"Ces porteurs de projet ont été retenus sur base de la qualité du dossier remis, sur l’adéquation de leur programme fonctionnel et architectural aux objectifs de la Fondation , sur leur solidité financière , sur la prise en compte des valeurs sociétales et l’intégration harmonieuse possible du projet dans le tissu urbain", rassure Stephan Delfanne,

L’espoir de l’Eglise de Liège est de tourner la page de ces longues années d’abandon du site, pour permettre à l’édifice de retrouver une large fréquentation du public, pour en faire ce qu’Eric de Beukelaer appelle une « maison du peuple"

Les 3 candidats acquéreurs ont jusqu’au 8 décembre prochain pour remettre leur projet final. Ils seront ensuite auditionnés par les responsables de la fondation. Encore un temps pour les délibérations, et on devrait enfin connaitre le projet lauréat, sauf surprise, au plus tard vers le milieu du mois de janvier.

Stephan Delfanne, administrateur de la Fondation, confie qu'il espère que les travaux puissent se terminer en 2025.

 

 

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte