RTC

Electricité :le redémarrage de Tihange 3 sera crucial

 19 decembre 2018 11:03   Huy

Le redémarrage du réacteur Tihange 3 sera "crucial" pour la sécurité d'approvisionnement du pays, réagit mercredi le gestionnaire du réseau à haute tension (Elia) après que l’exploitant des réacteurs nucléaires, Engie Electrabel, ait fait savoir que Doel 1 et Doel 2 resteront indisponibles plus longtemps que prévu, soit respectivement jusqu'au 15 mars et au 28 janvier.

Tous les regards sont désormais tournés vers Tihange 3 (1000 MW), qui devrait quant à lui reprendre du service plus vite qu'annoncé précédemment. Ce sera au plus tôt pour le 7 janvier, sous réserve du feu vert de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire. La première phase de travaux sur les bétons se termine. "Les échanges concernant le redémarrage se poursuivent de façon constructive avec l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire. Des analyses de contrôle auront lieu dans les prochains jours. A l'issue de ces analyses, si leurs résultats sont positifs et si l'Agence l'autorise, Tihange 3 pourrait alors de nouveau être sur le réseau au plus tôt le 7 janvier prochain au lieu du 2 mars initialement prévu." précise l'exploitant.

Ce report du démarrage des deux réacteurs de Doel "...n'est pas une bonne nouvelle", réagit Elia au . Si Tihange 3 est à nouveau disponible en janvier, la situation restera "relativement gérable" lors des deux premiers mois de l'année, qui constituent la période la plus critique en termes d'approvisionnement en électricité, assure un porte-parole. La situation est suivie de près de semaine en semaine, précise encore Elia.

Jeudi dernier, Doel 4, d'une capacité de 1.000 MW, avait pu être relancé avec deux jours d'avance sur le planning. Doel 3 (1.000 MW) et Tihange 1 (1.000 MW) sont également opérationnels.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte