RTC

Le parc de la Boverie surveillé au lendemain du grand rassemblement

 25 fevrier 2021 17:35  


Les accès au parc de la Boverie contrôlés par la police de Liège : c’était ce jeudi soir. Sur le coup de 17 heures, c’était notamment le cas sur la passerelle de la "Belle Liègeoise", qui relie les quais de Meuse au parc. Une patrouille vérifiait les intentions des personnes souhaitant traverser la Meuse à cet endroit.

En cause : la présence d’une foule de plus en plus importante aux abords du Musée de la Boverie, un endroit décidément très prisés ces derniers jours.

Un nouveau rassemblement, plus petit, ce jeudi

Le beau temps a de nouveau attiré les Liégeois au parc de la Boverie. La police de Liège était, comme prévu, présente sur les lieux avant même que le public ne se rassemble.

 

 

Des véhicules filtraient les accès au parc. D'autres policiers à vélo effectuaient des contrôles sur la passerelle. La Police de Liège avait pris ses dispositions pour empêcher un rassemblement de la même ampleur que celui connu ce mercredi 24 février. 

La porte parole police de Liège, Lozina Jadranka, explique que les policiers présents étaient là pour conseiller aux citoyens de remettre leur promenade à plus tard.

"Face aux rassemblements des jeunes qui se retrouvent en petits groupes et finissent par être des centaines, comme cela a été les cas notamment dans le Parc de la Boverie, la Police de Liège a choisi la proportionnalité et le discernement en privilégiant le dialogue."

La limitation de l’accès au parc de la Boverie a amené un large public à s’installer sur les pelouses qui bordent les quais de Meuse. Des rassemblements paisibles, le plus souvent en petits groupes.

Pour la toute grande majorité, les personnes ont bien compris le message et ont progressivement quitté les lieux, souvent bien avant le couvre-feu.

Quelques dizaines d’irréductibles sont toutefois partis jouer les prolongations du côté du jardin botanique, où ils ont été rejoints par la police.

Si la Police de Liège a bien décidé jusqu’ici de privilégier l’adhésion des jeunes plutôt que la répression, pour autant, il n’est pas question d’impunité.
"La Police de Liège va augmenter ses patrouilles COVID les jours de beau temps et sera sur le terrain en amont. En clair, l’objectif sera d’occuper le terrain pour dissuader les rassemblements. Comme au printemps dernier, les Gardiens de la paix vont prêter main-forte aux policiers pour distribuer des masques et faire de la prévention dans les parcs et dans les endroits fréquentés de Liège. Sur Liège, depuis le début de la pandémie, les règles sanitaires ont été bien respectées par les citoyens et on les en remercie. L’heure est au rappel des règles, à la patience pour les citoyens et à la verbalisation par la Police si nécessaire," conclut la porte-parole de la police de Liège. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte