RTC

Ourthe : berges abimées , travaux en cours

 27 septembre 2021 15:50   Liège


D’importants travaux sont actuellement en cours sur les berges de l’Ourthe à Liège. Les berges y ont subi de lourds dégâts lors des inondations de l’été. Ce n'est pas un hasard : sur ce tronçon de près de trois kilomètres, les eaux de l’Ourthe sont grossies à partir de Chênée par les eaux de la Vesdre. Ce sont précisément ces deux rivières qui ont connu des crues exceptionnelles à la mi-juillet. Les courants ont fragilisés les berges, dont les pierres se sont effondrées à plusieurs endroits…

En remontant le fil de l'Ourthe, depuis l'endroit où elle se jette dans la Meuse, près de la pointe de la Boverie, le premier chantier rencontré se trouve en contrebas du Pont de Fétinne.  Des grues s’activent à démonter ce qu’il reste du mur de berges. Ce mur s’était fissuré en plusieurs endroits, et des pans entiers s’étaient détachés. La stabilité de ce mur a été fragilisée par les courants extraordinaires qui y ont emporté les bases de cet ouvrage. Le chantier y est en cours depuis le début du mois de septembre, explique Serge Toussaint, porte parole au Service Public Wallonie – pour le département "Mobilité et Infrastructures".

"Le talus du quai du Condroz est en cours de nettoyage. Il sera stabilisé au moyen de palplanches. Il s’agit également de démolir les parties de berges instables et le chemin de supérieur à l’approche du pont de Fétinne. Ces travaux  doivent être achevés à la fin du mois d'octobre. La piste cyclable est fermée et elle est déviée sur une cinquantaine de mètres à l’approche du carrefour de Fétinne. Il est prévu de créer une piste cyclable provisoire très prochainement dans la zone engazonnée, poursuit Serge Toussaint.

Un peu plus haut, deux barges sont amarrées côté à côte, au milieu de la rivière : sur l’une d’elles, une grue s’active à creuser le fond de l’Ourthe, avec sa pelle mécanique. La barge voisine reçoit des débris retirés du fond. Cette opération de dragage est aussi liée aux inondations. Il s’agit de permettre le passage de bateaux lourdement chargés de pierres, qui seront nécessaires au chantier situé en amont du pont ferroviaire, côté quai des Ardennes, résume Nicolas BREELS, qui est gestionnaire de chantier pour le groupe de construction, ARTES TWT, basé à Andenne.

Un troisième site est actuellement en travaux, plus en amont, à hauteur de l’entrée sud de Belle Ile, quai des Vennes. Des engins de chantier sont occupés à consolider le pied des murs de berges. Plusieurs arbres ont du être abattus. "Après avoir analysé la situation, en collaboration étroite avec la Ville de Liège, il est apparu que l’élagage de ces arbres n’aurait pas permis de les sauver. Il n’a donc pas été possible de les préserver comme c’était souhaité initialement. Il est d’ores et déjà prévu de replanter des arbres dans cette zone une fois les travaux terminés", explique-t-on au SPW.

Ces différents chantiers sont en cours sur la partie de l’Ourthe la plus en aval, c’est-à-dire sur ce tronçon qui compris entre Chênée, là où l'Ourthe reçoit les eaux de la Vesdre,  jusqu'à la confluence avec la Meuse.  Les équipes du SPW travaillent à ces interventions prioritaires de sécurisation des infrastructures avec pour objectif de pouvoir les clôturer avant l’arrivée de l'hiver. 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte