RTC

Boulangeries sinistrées et primées

 16 septembre 2021 13:10   Liège


100 boulangeries-pâtisseries wallonnes ont été élues boulangeries-pâtisseries préférées de leur région. Une initiative de la Fédération du secteur avec l’Apaq-W. Parmi elles, 2 élues qui figurent aussi parmi les boulangeries-pâtisseries sinistrées liégeoises : La boulangerie Thonon et la boulangerie Louis.

Des boulangers primés qui ont en ce moment plutôt les mains dans la poussière que dans la farine. Raphaël Thonon à Chênée a enfin pu commencer ses travaux. En juillet dernier, l’eau a entièrement dévasté l’ensemble de ses installations.

« On doit absolument tout refaire car tout a été sous eau », explique Raphaël Thonon artisan boulanger et pâtissier à Chênée. « Toutes les machines doivent être inspectées. Certaines pourront être réparées, d’autres devront être remplacées. Ici, l’atelier comme le magasin sont à reconstruire. Il y a un énorme travail à faire avant de pouvoir envisager une réouverture. »

 

Toute l’équipe est venue prêter main forte. Il a fallu attendre le feu vert des experts pour débuter la reconstruction. « Tout est en effet à refaire alors que le magasin avait été entièrement transformé il y a deux ans », déplore Géraldine Thonon, épouse du boulanger Thonon à Chênée. « Cela fait 20 ans que la famille s’investit dans la boulangerie-pâtisserie. On a tous hâte de reprendre le chemin de l’atelier ».

 

Même situation à Angleur. Depuis le 15 juillet dernier, la boulangerie Louis est complètement à l’arrêt. Les eaux ont ravagé le magasin et l’atelier. Les dégâts sont importants.

« J’ai eu 1 mètre 40 d’eau partout au rez-de-chaussée où se trouvent le magasin et l’atelier », commente Michel Louis artisan boulanger et pâtissier à Angleur.

Michel a appris le métier ici dans cet atelier avec son père. Il a repris la boulangerie familiale en 1990 et espère bien très vite pouvoir relancer la production. « En fait, j’attends de toucher les indemnités de l’assurance pour effectuer les réparations. J’ai déjà fait plusieurs devis mais pour certains, les délais me poussent jusqu’au mois de novembre car tous les corps de métier sont eux-aussi très sollicités. Du coup, je ne pense pas pouvoir rouvrir avant le mois de février 2022. »

 

A Chênée, comme à Angleur, ce sont deux entreprises artisanales familiales qui ont été bouleversées par les inondations. Aucune n’avait jamais connu des inondations de cette ampleur. La reconnaissance de leur savoir-faire récompensée par les internautes est un lot de consolation. « Ca fait plaisir c’est sûr », ajoute le boulanger d’Angleur.

 

A noter qu’une caravane a été installée sur la place Andréa-Jadoulle afin de pouvoir proposer aux riverains du pains frais artisanal tous les jours. Tous, y-compris le boulanger, devait en effet parfois faire des kilomètres pour du bon pain frais. Cette boulangerie de proximité provisoire a répondu à l’appel de la Maison de la Laïcité installée sur la place. C’est la fédération des patrons boulangers de Liège qui supervise cette initiative.

Sophie Driesen

 

 

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte