RTC

Distribution de petits-déjeuners chez Integrale pour obtenir des garanties d'emploi

Photo d'illustration - Image Belga - Belpress
 20 octobre 2020 08:36   Liège


Une cinquantaine de travailleurs d'Integrale ont distribué lundi matin des petits-déjeuners pour protester contre l'absence de repreneur et de recapitalisation de l'assureur liégeois, indiquent les syndicats Setca et CNE. Les membres du personnel souhaitent ainsi montrer "leur détermination à ne pas être une simple variable d'ajustement".

Avec le refus du nouveau plan de rétablissement de l'assureur liégeois par la Banque nationale de Belgique début octobre et l'absence de recapitalisation de la part de l'actionnaire majoritaire Nethys, Integrale devrait être vendu par appartements. Ce qui fait craindre aux membres du personnel la perte de leur emploi.

Mardi dernier, les syndicats ont rencontré la direction d'Integrale pour lui demander de conclure un accord "afin de rassurer le personnel en lui laissant la possibilité de choisir entre partir chez un éventuel repreneur ou partir avec un préavis confortable", explique Geoffrey Broux, permanent Setca à Liège. Si la direction s'est montrée "attentive aux demandes", selon le syndicaliste, elle ne disposait toutefois pas du mandat de négociation nécessaire. "La direction demandera au conseil d'administration de vendredi prochain si elle peut négocier avec nous", précise M. Broux.

Au sein du personnel et des syndicats, on avait un "sentiment de perte de temps alors qu'il faut des décisions rapides. Le personnel n'était pas satisfait et n'avait pas le sentiment que la direction allait défendre ses intérêts". D'où la décision de tenir une action ce lundi matin.

n rassemblement dans le hall d'entrée de l'entreprise était initialement prévu mais les modalités de l'action ont dû être revues à la suite des nouvelles mesures prises pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. Finalement, des petits-déjeuners ont été distribués et une cinquantaine de travailleurs ont pris part à la distribution, selon les syndicats.

Ceux-ci préviennent que les actions seront "reproduites jusqu'à l'obtention de garanties" pour l'avenir du personnel. Une nouvelle action devrait ainsi se tenir lundi prochain.

 

Source : Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte