RTC

Liberty House bientôt propriétaire des anciennes unités ArcelorMittal

belga
 18 avril 2019 17:54   Saint-Nicolas Flémalle

À la suite de l'approbation mercredi par la commission européenne du rachat d'une série d'usines européennes d'ArcelorMittal par Liberty House, les entités liégeoises concernées par cet accord devraient être la propriété du nouvel acquéreur pour le 1er juillet au plus tard, a-t-on appris jeudi de sources syndicales. La date du 1er juin est même avancée mais n'a pas été confirmée.

Le processus de cession des lignes de galvanisation 4 et 5 de Flémalle et du fer blanc à Tilleur va donc s'accélérer dans les semaines à venir. Les syndicats souhaitent, après la signature de l'accord cadre au niveau européen, décliner cette position au niveau local afin d'assurer la pérennité des outils tant au niveau de la production, des investissements qu'en termes d'emplois. Ils entendent conclure un accord similaire à celui signé par ArcelorMittal, la Wallonie et les représentants des travailleurs en 2014 à la suite de l'arrêt de la phase à chaud de la sidérurgie liégeoise.

D'après les discussions sur la table, Liberty House s'engagerait, selon le plan industriel en cours de finalisation, à traiter 1,1 million de tonne par an dans le bassin liégeois. La production serait même amenée à 1,8 million tonne/an à terme.

Selon ce plan, le fer blanc (Ferblatil), dont se distanciait ArcelorMittal, verrait sa capacité augmenter de 40%, passant de 140.000 à 220.000 tonnes/an.

Des investissements devront également être réalisés afin de rendre compétitifs, et ce de façon optimale, les différents outils sur un marché concurrentiel qui dépendra, en premier lieu de l'approvisionnement par ArcelorMittal selon un accord portant sur cinq ans. Les investissements prioritaires concerneront les lignes de galvanisation, assure-t-on du côté syndical.

La relance d'un haut fourneau sur le site de Galati (Roumanie) devrait également offrir des perspectives positives pour Liège.

Cette opération de rachat concerne 740 des 1.200 travailleurs actuellement employés par ArcelorMittal en région liégeoise






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte