RTC

PAC: les axes stratégiques du gouvernement wallon

 17 janvier 2022 16:30   Région Wallonne


 

Dans le cadre de la politique agricole commune, le gouvernement vient de définir les orientations de son plan stratégique 2023-2027. Une PAC plus durable et qui préserve le revenu des agriculteurs. Ces derniers n’avaient pas hésité à manifester leurs craintes quant à ce document. Ils avaient sensibiliser l’ensemble des politiques et des citoyens en descendant dans les rues avec leurs tracteurs.

 

Le gouvernement a validé le budget et les axes du plan stratégique de la nouvelle politique agricole commune. Cette dernière préoccupait les agriculteurs de notre région qui n’ont pas hésité à se mobiliser pour défendre leur avenir. La PAC 2023-2027 dégage 1,862 milliards en aides directes et en soutien au développement rural.

« Nous pensons pouvoir rassurer les agriculteurs car leur revenu va être garanti. Cette PAC se veut équilibrée, durable et de transition. Nous voulons également encourager les jeunes qui pourront pérenniser la profession », explique Willy Borsus vice-président wallon ministre de l’agriculture.

La Wallonie compte 12733 exploitations. Le plan stratégique vise avant tout à pérenniser le revenu des agriculteurs et garantir leur avenir en soutenant les jeunes. Ces derniers pourraient prendre la relève dans une agriculture en transition écologique et environnementale. Plusieurs pratiques vont être encouragées.

« Il faut absolument que l’on réduise les gaz à effet de serre et l’agriculture représente une part non négligeable de notre territoire. Nous allons encourager également les exploitations à taille humaine et les exploitations familiales », commente Philippe Henry, ministre wallon du climat et de l’Energie.

 

« Dans la même optique, et dans le cadre du green deal, la biodiversité doit également être renforcée sur l’ensemble des cultures et terres agricoles », ajoute encore Céline Tellier, ministre wallonne de l’Environnement.

Dans son plan stratégique, la Wallonie a ainsi pour objectif d’atteindre les 30% de surfaces agricoles biologiques d’ici 2030. Des moyens et des objectifs détaillés dans un document de 800 pages qui sera soumis au Gouvernement dans les prochains jours.

Sophie Driesen








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte