RTC

Plan pour accélérer l'IA dans les PME wallonnes

 28 mai 2024 16:22   Liège


Créé il y a 15 ans, le MIC qui vise au développement économique et technologique des entreprises wallonnes, vient de dévoiler son plan d'actions pour accélérer l'adoption de l'intelligence artificielle dans les PME wallonnes. Ce plan est accompagné de trois appels à projet destinés aux PME désireuses d'intégrer l'IA dans leur processus, dans le secteur agroalimentaire, le développement durable et l'expérience client.

Si l'intelligence artificielle est très connue, elle est pourtant très peu utilisée à des fins professionnelles dans les PME wallonnes. C'est pourquoi le MIC, partenariat de la Wallonie, Microsoft et Proximus, a décidé de lancer le plan d'actions IA qui comporte deux volets. "Le premier, il s'agit d'accompagner et d'inspirer les entreprises et les dirigeants d'entreprises à adopter l'IA. Ce sont des ateliers très concrets et le deuxième, c'est de stimuler l'innovation et la montée en compétences à travers trois appels à projets qu'on lance autour de l'intelligence artificielle en collaboration avec les stagiaires du MIC" explique Aurélie Couvreur, la CEO du MIC.
 
Ces stagiaires du MIC sont en dernière année de bac informatique et ont présenté une série de réalisations en partenariat avec des PME wallonnes, afin de les aider à réinventer leur manière de travailler grâce à l’IA. Par exemple, TETRA AI permet à une entreprise de travail adapté de faciliter l'intégration de nouvelles recrues grâce à un avatar. "L'Avatar amène une touche naturelle, c'est-à-dire, c'est toujours plus agréable d'avoir un visage en face de nous. On a tous passé un entretien d'embauche. On sait que c'est déjà une partie un peu stressante, d'autant plus que là, ce sont des candidats en situation de handicap. Le but, c'est d'instaurer un dialogue, un calme et une confiance lors de l'entretien" explique Franco Falconi, un stagiaire du MIC.
 
Autre programme d'IA développé par des stagiaires pour le Centre européen pour la sécurité, RISKCHASE, une immersion dans le but de former les salariés d'une entreprise aux risques auxquels ils peuvent être confrontés." C’est un projet VR de réalité virtuelle où les intervenants peuvent rentrer avec leur casque MetaQuest dans un univers 3D et chercher des risques possibles dans un entrepôt" explique Justin Michaux, un stagiaire du MIC.
 
À travers ces différents prototypes, le MIC veut démontrer que toutes les entreprises peuvent intégrer l'intelligence artificielle pour innover et améliorer leur fonctionnement. Une innovation technologique que les entreprises wallonnes ne peuvent pas rater pour rester compétitives.