RTC

Protection Unit confirmé pour la sécurité à Liège Airport

 21 fevrier 2020 15:49   Grâce-Hollogne


Protection UNIT est confirmé comme opérateur pour les services de surveillance et de contrôle de l’aéroport de Liège. L’entreprise a remporté le marché qui concerne tant la sûreté du site (contrôles d’accès, filtrages et patrouilles) que la sécurisation du fret effectués par des chiens détecteurs d’explosifs.

C’est une belle récompense et un beau défi pour Protection UNIT : « C’est la récompense d’un travail de 5 ans durant lesquels nous nous sommes préparés à répondre aux appels d’offres dans le secteur aéroportuaire», se félicite Samuel Di Giovanni, CEO de Protection UNIT.

La digitalisation  des rapports d’incidents, d’accès aux procédures, l’utilisation de nouvelles technologies comme le drone, … ont fait la différence pour l’entreprise

La gestion de la sûreté d’un aéroport nécessite une grande flexibilité, notamment en raison de l’activité cargo en continu, et une grande réactivité. L’entreprise compte bien y répondre et aussi rassurer les gestionnaires de l’aéroport par les formations dispensées à ses équipes, notamment en ‘Prédictive Profiling’, une méthode d’évaluation de la menace terroriste ou en ‘Expédition par voie aérienne de produit dangereux’

 Le CEO de Protection UNIT annonce aussi l’arrivée du Centre de formations de Protection UNIT juste à côté du site de Liège Airport dès 2021, « Cela permettra une plus grande réactivité afin de répondre aux besoins en formation des autorités de l’aéroport ».

 Le début de la mission est fixé au 1er mars 2020, avec une reprise totale des agents en fonction : « Il y a environ 170 agents concernés, notre volonté est une reprise à 100% des effectifs. Nous avons d’ailleurs déjà ouvert une permanence sur le site de l’aéroport pour pouvoir répondre aux questions que se poseraient les agents en place, et assurer une transition efficace », poursuit le CEO. Des agents du concurrent Sécuritas, qui a par ailleurs introduit un recours au conseil d’état contre l’attribution du marché à son concurrent… en vain. Le recours introduit en extrême urgence a en effet été rejeté

Alain W










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte