RTC

Site éclusier d’Ampsin-Neuville : les premiers tests et les premiers bateaux

sofico
 09 novembre 2021 07:06   Amay


Ce 8 novembre, la toute nouvelle écluse de taille moyenne (225X12,5 mètres = capacité de 4.500 tonnes) construite sur le site éclusier d’Ampsin-Neuville, est entrée en phase dite « probatoire » en accueillant son premier bateau. D’ici deux mois environ, elle sera officiellement ouverte à la navigation.

Cette phase probatoire est nécessaire pour s’assurer du bon fonctionnement de la nouvelle écluse et consiste à réaliser une série de tests pendant la navigation. Pendant cette période d’environ deux mois, cent cycles consécutifs, sans avarie, devront avoir été effectués avant de pouvoir officiellement ouvrir l’écluse à la navigation. Cette phase probatoire devrait s’achever dans le courant du mois de janvier

Ensuite, les travaux se poursuivront par le démantèlement de l’écluse de 136x16 mètres en service depuis 1958. Cette dernière sera remplacée par une grande écluse de 225x25 mètres (capacité de 9.000 tonnes). Pendant les deux années nécessaires à la réalisation de cette infrastructure de grand gabarit, la nouvelle écluse de 225X12,5 mètres assurera la navigation.

3ème site éclusier de Wallonie

Ampsin-Neuville est le 3e site éclusier de Wallonie en termes de marchandises transportées. Grâce au maintien de la navigation pendant le chantier, en 2020, 7,73 millions de tonnes de marchandises ont transité par l’écluse d’Ampsin-Neuville.

Situé sur la Meuse, sur les communes de Huy et d’Amay, le site éclusier d’Ampsin-Neuville est le dernier goulet d’étranglement présent sur la voie navigable reliant Namur aux ports maritimes d’Anvers et du nord de l’Europe. Le site était à l’origine équipé de deux écluses mises en service en 1958

 

Ces travaux permettront également à terme d'enrichir le cadre de vie des usagers, cyclistes, et promeneurs :

  • La N90 sera sécurisée et son tracé modifié pour permettre la mise à grand gabarit du site ;
  • La passerelle, qui relie les communes d'Amay et de Huy, sera remplacée et allongée pour franchir la route nationale. Elle sera munie de rampes d'accès qui rejoindront les pistes cyclables existantes ;
  • La rive gauche, en aval du site, sera aménagée pour lui conférer un caractère plus naturel;
  • Une nouvelle échelle à poissons, véritable rivière artificielle, permettra aux diverses espèces de franchir le barrage et à certaines d'entre elles de disposer de zones de reproduction.

 

Le budget global des travaux est d’environ €138 millions HTVA

 

Alain W










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte