RTC

Tour des QG politiques pour la FGTB Liège-Huy-Waremme

belga
 21 fevrier 2019 14:32   Liège

La FGTB Liège-Huy-Waremme a entamé jeudi matin son tour des QG des partis politiques démocratiques liégeois afin de réclamer un salaire minimum légal de 14 euros brut/h ou 2.300 euros brut/mois, a indiqué la porte-parole de la FGTB Liège-Huy-Waremme.

Vers 9h, environ 200 permanents, délégués et militants FGTB se sont présentés au siège du PS liégeois, place Sainte-véronique, où le président de la FGTB Liège-Huy-Waremme, Joël Thone, et des délégués ont été reçus. L'objectif était de demander au parti socialiste d'inscrire l'instauration d'un salaire minimum légal de 14 euros brut/h ou de 2.300 euros brut/mois dans son programme en vue des élections régionales et fédérales du 26 mai prochain.

Photo Belga

Une fois l'entrevue terminée, un cortège s'est formé, encadré par la police locale, pour ensuite se rendre au siège du cdH, dans le quartier des Guillemins.

Le cortège se rendra ensuite aux sièges du MR, d'Ecolo et du PTB. A chaque arrêt, le même message sera porté. L'action devrait s'achever vers midi sur l'esplanade Saint-Léonard. "En Belgique, le salaire minimum est fixé à 9,65 euros brut/h. Cela représente un revenu mensuel de 1.590 euros brut, soit 1.340 euros en poche en fin de mois pour une personne isolée travaillant à temps plein. Une situation inacceptable! Quatre travailleurs sur dix ont du mal à joindre les deux bouts", lit-on dans le dossier réalisé à destination des partis politiques.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte