RTC

La petite école maternelle de Hodeige cherche 2 élèves pour la rentrée

 13 juillet 2021 13:56   Remicourt


 

Après Pousset l’an dernier, c’est l’école maternelle de Hodeige qui est aujourd’hui en sursis sur la commune de Remicourt. Il manque en effet 2 élèves pour la rentrée de septembre, de manière à donner un sursis à cette petite implantation qui ne manque pourtant pas de charme.

 

La petite école maternelle de Hodeige est actuellement sur la sellette. Il lui manque en effet 2 élèves pour poursuivre ses activités en septembre. 10 élèves sont inscrits pour la rentrée, alors qu’il en faudrait 12 pour obtenir un sursis. 14 serait l’idéal.

« C’est un problème récurrent sur la commune », explique Guy Lecomte, l’échevin de l’enseignement. « Depuis 2008, on affiche en effet une baisse de la natalité sur l’entité. On ne comptabilise par exemple que 53 naissances en 2020, et en sachant que seuls 40% en moyenne des enfants fréquentent nos écoles, vous avez vite compris que cela devient de plus en plus compliqué ».

Et même si elle est désertée pour les vacances scolaires, la petite école maternelle de Hodeige ne manque pas d’attrait. Modules de jeux et toboggan, poules et potager, c’est une école rurale bien sympathique qui est malheureusement aujourd’hui sur la sellette. Il lui manque 2 élèves pour poursuivre ses activités en septembre.

« 2 élèves permettraient à l’école d’ouvrir en septembre, et c’est vraiment ce que l’on espère de tout notre cœur », commente Audrey Reynders, la directrice f.f. des écoles communales de Remicourt. « Les élèves ont vraiment la chance de grandir à leur rythme ici dans une classe verticale. Le cadre est magnifique et tranquille. Ils ont un potager et des poules dans leur cour de récréation, peu d’écoles ont ces possibilités ».

Rénovée il y a une dizaine d’années, l’école est spacieuse et accueillante. Son institutrice, Madame Jeanine encadre les élèves depuis plus de 30 ans. Elle est assistée d’une puéricultrice. L’école bénéficie d’une garderie et du passage du car scolaire. Autant d’avantages que le pouvoir organisateur essaye de mettre en avant pour attirer deux nouveaux élèves qui permettraient de sauver l’école. « Nous avons même décidé de nous répandre sur les réseaux sociaux pour activer au maximum le bouche-à-oreille », précise encore la directrice.

2 inscriptions pour la rentrée donneraient un sursis d’un an à la petite école. Sans cela malheureusement, l’école serait contrainte à fermer ses portes, définitivement. Les parents intéressés sont appelés à se manifester. Les visites sont possibles durant tout l’été.

Sophie Driesen

 

Infos et renseignements :

0498 57 16 69

0474 90 37 59

 

https://www.facebook.com/groups/488348429133233/

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte