RTC

Retour des élèves à 100% en présentiel

 10 mai 2021 16:10  


Ce lundi 10 mai, c’était la date choisie pour le retour à 100% en présentiel des élèves de l’enseignement obligatoire. C’était aussi la date butoir pour annoncer l’organisation de la fin d’année scolaire par les chefs d’établissement, notamment quant aux sessions d’examens.

Les embouteillages sur les routes aux abords des écoles ce matin laissaient déjà deviner qu’il s’agissait d’une journée spéciale. Ce lundi, c’était le retour à 100% à l’école pour les élèves du secondaire. Le système hybride, c’est fini, mais ce nouveau changement ne fait pas l’unanimité entre les bancs. « C’est compliqué pour les rhétos parce que c’est tout un changement d’organisation au niveau de l’étude, on a besoin de rigueur pendant l’année. On avait changé pour un système à moitié en présentiel, là c’est de nouveau tout un changement au niveau de l’étude. Maintenant, ça permet à beaucoup d’élèves qui sont perdus de retrouver un semblant de normal, donc je pense que c’est bien », explique Nicolas Decruyper, élève de sixième année.

Cependant, à l’Athénée Royal de Chênée, tant pour la direction que pour les professeurs mais aussi pour le moral des élèves, il était temps de revenir « presque » à la normale suite à cette longue période d’isolement. « Aujourd’hui, c’est un grand soulagement. Je pense qu’il était vraiment temps pour eux de revenir à 100% à l’école. Ça été une période assez compliquée pour tout le monde et je crois que revoir leurs amis et reprendre un rythme de vie traditionnel ne pourra être que bénéfique », indique Catherine Braunes, professeur de français et d’espagnol à l’Athénée Royal de Chênée.

Sur ce point, les élèves de cette classe de 6A sont d’accords : retrouver les copains au quotidien, c’est ce qui leur avait le plus manqué. « Les potes on les à et on sait communiquer entre nous à la maison, mais retrouver du monde et la foule dans l’école, ça fait du bien », ajoute Nicolas Decruyper.

Ce lundi 10 mai, c’était également la date butoir imposée aux chefs d’établissement pour se prononcer sur l’organisation de la fin de l’année scolaire. La ministre de l’Enseignement Caroline Désir avait demandé une certaine clémence quant aux examens. Elle avait d’ailleurs annoncé maintenir les évaluations certificatives mais ne pas imposer de session d’examens dans les écoles relevant du réseau Wallonie-Bruxelles Enseignement.

« Le CE1D et le CESS, ils sont maintenus dans tous les établissements. Par contre, les élèves de 3ème, 4ème et 5ème n’auront pas d’examens en fin d’année, ils seront évalués de manière formative. Cela permettra à tous ces élèves de pouvoir se concentrer sur les apprentissages essentiels, de pouvoir aller en remédiation, de gagner des semaines précieuses d’apprentissage et donc d’être mieux armés pour l’année scolaire prochaine », explique Christine Tyssens, la préfète de l’école.

Les cours à distance, isolé, avec une connexion wifi instable, c’est donc terminé. Place à des conditions propices pour préparer les épreuves externes des deuxième et des sixième années et à quelques semaines supplémentaires de cours pour bien avancer dans la matière et rattraper le retard accumulé.

O. Grisard








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte