RTC

Seraing : l'utilisation du smartphone pose problème en primaire

 16 juin 2021 15:56   Seraing


C'est un problème récurrent dans les écoles secondaires : l'utilisation du smartphone. De nombreuses écoles choisissent de les confisquer jusqu'à la fin des cours, lorsque les élèves en font en usage personnel pendant les heures de classe. Cette problématique devient de plus en plus fréquente en primaire. La commune de Seraing a décidé de modifier le règlement d'ordre intérieur de ses écoles pour endiguer le phénomène.

Dans les écoles communales sérésiennes, plus aucun smartphone ne pourra être sorti durant les cours. Au fil des années, de plus en plus d'élèves en ont apporté un sur eux et n’en ont pas fait bon usage. "En réalité, plusieurs problèmes nous ont été communiqués. Les instituteurs ont dû confisquer à plusieurs reprises des smartphones pendant leurs heures de cours. Après les heures de cours, ils les ont rendus, mais certains parents n'ont pas compris cette confiscation. Il était donc important de régir", explique Alain Decerf, l'échevin de l’Enseignement de Seraing.

La commune de Seraing a donc modifié le règlement d’ordre intérieur de ses écoles. Tous les objets connectés doivent être laissés au professeur en début de cours et seront rendus à la fin de celui-ci à l’élève. "Évidemment, on ne va pas fouiller dans leur sac. Mais si l'instituteur juge que le smartphone pose problème, il leur sera pris et ensuite rendu directement après le cours", souligne le premier échevin. "Il y avait un vide juridique qui posait problème. En fait, certains parents veulent que leurs enfants aient un GSM sur eux lors de leur trajet pour revenir à la maison. C'est compréhensible. Mais nous devons donc nous adapter à cette situation moderne d'enfants qui entrent à l'école primaire avec un smartphone", renchérit Éric Cambursano, un détaché de l'échevinat de l'enseignement de Seraing.

Plusieurs parents n'ont pas compris que le smartphone de leur enfant avait été confisqué

Plusieurs parents n'ont pas compris que le smartphone de leur enfant avait été confisqué durant les cours. Maintenant, ils devront signer le nouveau règlement qui leur explique la situation. En plus de cela, la commune de Seraing met en place différentes animations pour leur expliquer le bon usage des nouvelles technologies. "On n'est pas contre l'utilisation des nouvelles technologies. Au contraire, la commune a beaucoup investi pour acheter du nouveau matériel. Le but est de bien les utiliser. Tous les ans, nous faisons des animations pour les sensibiliser à la bonne utilisation de ces outils numériques", indique Éric Cambursano.

En effet, à Seraing, le tableau connecté fait partie intégrante de l'apprentissage, les tablettes viendront bientôt s'y ajouter. Il est donc primordial d’éduquer ces jeunes à la bonne utilisation de ces outils, qui peuvent se montrer dévastateur s’ils sont mal utilisés. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte