RTC

Des vaches Highland sur la Lande de Streupas.

 07 juin 2024 17:30   Liège


La Lande de Streupas est une réserve naturelle située entre Angleur et le Sart-Tilman. Si, jusqu’ici, l’entretien du site se faisait avec des machines agricoles, cette fois, ce sont des vaches qui vont s'atteler à la tâche, mais pas n'importe quelles vaches, il s'agit de vaches écossaises. Très bien adaptées à ce travail d'éco-pâturage, elles vont permettre de réguler la végétation et les écosystèmes présents, qui sont à la fois fragiles et protégés. 

La réserve naturelle de la Lande de Streupas accueille depuis quelques jours de nouvelles jeunes filles à poils longs. Il s'agit de quatre génisses de race Highland et comme leur nom l'indique, elles sont originaires de la région des Highlands écossais, même si celles-ci viennent de Bullange. Des vaches qui remplacent les machines agricoles habituellement utilisées sur le site. "L'objectif principal, c’est d'éviter la colonisation de l'espace ouvert de la lande de Streupas par des espèces d'arbres pionnières. On compte sur nos Highlands pour justement venir les brouter et empêcher qu'elles colonisent l'espace. Par rapport à d'autres races bovines un peu plus modernes et moins rustiques, les vaches "Highland" sont caractérisées par justement le fait qu'elles sont moins difficiles et elles vont appéter sans problème des broussailles, des arbustes et des choses comme ça qui pourraient être délaissées par d'autres vaches" explique Ludovic Martinelle, vétérinaire à l'ULiège.
 
Des vaches qui empêchent la prolifération de plantes invasives tout en respectant la flore de la réserve naturelle qui présente un grand intérêt biologique avec sa lande de bruyères et sa pelouse calaminaires, mais aussi sa faune dont certaines espèces d'oiseaux qui nichent au sol. Elles sont aussi très bien adaptées au terrain accidenté. "Ça, c'est une autre caractéristique de la race, c'est qu'elles sont plutôt courtes sur pattes, comme vous avez vu, mais ça a comme conséquence tout à fait positive qu'on a beaucoup moins de problèmes de boiterie et beaucoup moins de problèmes locomoteurs. Elles sont tout à fait vigoureuses, comme vous avez pu le constater. Si elles ont décidé d'aller dans une direction sur un terrain accidenté comme celui-ci, il est difficile de pouvoir les rattraper "explique Ludovic Martinelle, vétérinaire à l'ULiège.
 
Pour recevoir ces vaches, la lande a été clôturée en parcelles, ce qui a choqué certains promeneurs. Des clôtures ont même été arrachées. Mais une fois réparées, les parcelles pourront accueillir un taureau appelé Oural et trois autres vaches qui attendent à la ferme expérimentale du Sart-Tilman. Des vaches gestantes qui, en mars, donneront naissance à de petits veaux qui viendront agrandir ce troupeau écossais.