RTC

Anthisnes : les VTT sortent du bois

 01 avril 2021 08:23   Anthisnes


A Anthisnes, les vététistes négocient avec la DNF pour tracer un itinéraire vélo tout terrain qui respecte le milieu naturel traversé. La commune, principal propriétaire des bois traversé, favorise les discussions en cours. La pandémie a amené de plus en plus de monde à fréquenter la forêt, et pour la protéger, il faut que chacun y trouve sa place, à commencer par ses hôtes naturels, la faune et la flore. Eric Ortmans, Alexandre Moers.

La pratique du VTT connait un succès de plus en plus large, et avec le confinement, le nombre de pratiquants ne cesse d’augmenter. Conséquence : de plus en plus de chemins sont tracés à travers bois, dans des endroits où cela n’est pas autorisé, constate Benoit Fourneau, garde forestier à Anthisnes

De nombreux circuits sont proposés, notamment sur les applications utilisées par les Vététistes, mais sans garantie de rester sur les sentiers autorisés. Un groupe de pratiquants de VTT est entré en contact avec le DNF et la commune, pour créer un itinéraire validé par les autorités. Benjamin Wittorski, le porteur du projet VTT Trail Anthisnes Esneux Comblain, explique qu'il n'est pas toujours simple de savoir si un circuit est parfaitement règlementaire. A fortiori quand il traverse plusieurs communes, avec des parties en bois privés mais sur des chemins ou des sentiers publics. Pour le DNF, cette démarche de prise de contact et de recherche de collaboration est la bienvenue, d’autant qu’il ne s’agit pas d’interdire purement et simplement l’accès à la forêt, mais de tenir compte de certaines zones qui doivent être protégée

La commune d’Anthisnes a décidé de jouer le trait d’union entre le DNF et les pratiquants du VTT.  Pour Marc Tarabella, il faut encourager la pratique du sport, mais dans le respect  des règle

L’espoir des autorités est donc bien que chacun puisse trouver sa place, dans un espace qui doit être règlementé, pour éviter une fréquentation sauvage des lieux, nuisible à la bonne cohabitation des différents usagers, et qui mettrait en péril les milieux les plus fragiles de la nature.

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte