RTC

Wanze : Élevage de la Reine des abeilles

 08 mai 2021 07:30   Ferrières


Robert Leroy est apiculteur spécialisé en élevage d’abeilles reines. À la naissance de sa petite fille, un ami lui offre son premier essaim d'abeilles, symbole de vie. Le Wanzois est vite gagné par la passion des ruches et de leurs occupantes. "Une fois que j'avais ces abeilles, j'ai pensé qu'il était primordial de me former en apiculture. Ensuite, j'ai pris une seconde ruche, puis trois, puis quatre ... Je fais du miel bien entendu, mais je me suis vite rendu compte que l'élevage, c'était vraiment mon truc !"

Royaume miniature

Dans les ruches de Robert Leroy, des millions d’ouvrières s’affairent à la tâche. Une seule ruche compte près de 60.000 abeilles. Il faut dire qu’il y a du boulot : butiner les fleurs, récolter le pollen et transformer le tout en nourriture et alvéoles. Au vu de l’abondance des fleurs dans le verger voisin, les abeilles se servent à volonté. Sur les cadres sortis des ruches, l'apiculteur montre fièrement le fruit de leur labeur. "Toute la partie brillante, c'est du nectar qui deviendra du miel. Il sert aussi de nourriture au couvain. On aperçoit aussi du pollen de différentes couleurs, jaune et orange." Le mélange du miel et du pollen vient former une bouillie nutritive à destination des larves des futures abeilles et de leur souveraine.

Robert Leroy récupère ensuite la larve qui deviendra une reine pour passer à la prochaine étape du processus : l'insémination. "Je m'installe dans mon laboratoire, j'endors la reine, je prélève le sperme des faux-bourdons et je l'insémine." Le résultat est concluant : près de 800 abeilles reine voient le jour chaque année à Vinalmont.

À la rencontre de Maya l'Abeille

Robert Leroy a également installé trois de ses ruches au Moulin de Ferrières à Héron. Il y reçoit des classes des écoles de la région pour des activités didactiques. "C'est vraiment très important de leur montrer que derrière le pot de miel du magasin, il y a de la vie" sourit Laurence Dormal, institutrice à l'école communale de Couthuin. Elle a emmené les enfants de la classe d'accueil et de première maternelle à la rencontre de ces petits insectes volants. "Ils ont adoré voir les abeilles qui grouillent comme ça, ils étaient vraiment attirés". Maïli et Sullivan, 3 ans, confirment : "On a même vu une abeille voler !"

L'apiculteur en profite pour sensibiliser les plus jeunes au rôle essentiel de ces petits insectes. "La pollinisation orchestrée par les abeilles est essentielle pour les fruits et les légumes. Il faut leur expliquer tôt, notamment en prévenant qu'il vaut mieux arracher une mauvaise herbe à la main que la pulvériser pour éviter de tuer les abeilles".

À Wanze, on l’a compris, les abeilles restent des alliés cruciaux pour préserver la biodiversité et notre santé.

Vous souhaitez que votre jardin serve de garde-manger pour les abeilles ? Voici quelques astuces pour les accueillir :

  • Semez des fleurs sauvages Les fleurs sauvages de nos régions font partie des mets favoris des abeilles. Elles sont particulièrement friandes des bleuets, coquelicots, trèfles, mauves, etc.
  • Installez un point d'eau Comme nous, les abeilles ont besoin de s'hydrater, surtout lors des étouffantes journées d'été. Vous pouvez par exemple placer une soucoupe remplie de sable ou gravillons pour permettre à l'abeille de se poser sans se noyer.
  • Bannir les pesticides Des anti-herbes aux anti-mousses, en passant bien sûr par les insecticides, ces produits ont des effets néfastes sur les abeilles.

(A.P.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte