RTC

2 mois de prison requis contre des affiliés de la FGTB après le blocage de l'autoroute

Photo d'illustration - Archive RTC - 2015
 27 octobre 2020 09:27  


Le parquet a requis lundi devant le tribunal correctionnel de Liège des peines de 2 mois de prison et des amendes de 800 euros contre 16 affiliés de la FGTB poursuivis pour des faits d'entrave méchante à la circulation dans le cadre d'un mouvement de grève. Ces affiliés sont suspectés d'être ceux qui avaient bloqué l'autoroute E40 à Cheratte lors de la grève du 19 octobre 2015.

Le 19 octobre 2015, lors d'une journée de grève, environ 300 manifestants avaient bloqué le viaduc de Cheratte sur l'autoroute E40. Ce mouvement avait eu des répercussions importantes puisque des dégradations avaient été commises au viaduc tandis que des médecins et chirurgiens avaient été bloqués dans les embouteillages.

Dix-neuf personnes avaient initialement été inculpées et la plupart renvoyées devant le tribunal pour répondre de faits d'entrave méchante à la circulation. Les faits de dégradations et les faits liés aux décès de patients de médecins bloqués dans la circulation ne sont pas soumis à l'analyse du tribunal. Parmi les prévenus figurent des affiliés, des représentants syndicaux et le désormais président de la FGTB, Thierry Bodson.

Le parquet a requis contre 16 des 17 prévenus des peines de 2 mois de prison et des amendes de 800 euros en estimant la prévention d'entrave méchante à la circulation établie.

La défense a plaidé l'acquittement des tous les prévenus en exposant qu'il n'existait pas, dans leur chef, d'intention méchante mais de l'exercice d'un droit de grève. Les affiliés ont reconnu qu'ils étaient sur place mais ils ont contesté avoir été à l'origine du blocage. 

Le jugement devrait être prononcé le 23 novembre.

 

Source : Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte