RTC

Corruption dans le football : perquisitions au Standard de Liège

 10 octobre 2018 11:20   Liège

L'agent de joueur et ancien dirigeant du Sporting de Charleroi Mogi Bayat a été privé de liberté ce matin, dans le cadre d'une enquête sur des faits de corruption dans le football belge, L'ancien dirigeant d'Anderlecht, Herman Van Holsbeeck, l'actuel entraîneur du club de Bruges, Ivan Leko, ainsi que les arbitres Sébastien Delferrière et Bart Vertenten, ont également été privés de liberté,

Perquisitions au Standard

Des perquisitions seraient également en cours dans 10 des 16 clubs de football de division 1A, dont au Standard où l'action des policiers, confirmée par Bruno Venanzi, président du club, a été de courte durée, c'est ce que précisent nos confrères de la RTBF.

Selon plusieurs médias, la justice mènerait une double enquête sur des matches truqués ainsi que sur de possibles fraudes financières et blanchiment d'argent.

Le parquet fédéral s'est contenté de confirmer l'interpellation de Mogi Bayat, l'un des principaux agents de joueur dans le monde du football belge, sans donner davantage de détails sur l'enquête. Celle-ci viserait également l'agent de joueur Dejan Veljkovic ainsi que les clubs avec lesquels ils ont traité.

Au Standard, Bayat est notamment intervenu dans les transferts de Oulare, Trebel, Ndongala et Preud'homme, les contrats traités avec Velikovic sont ceux de Jankovic, de  Mladenovic et de Kosanovic .

Le Standard qui, en fin de matinée, a publié ce communiqué sur son site web

Les clubs de football du FC Bruges, de Genk, d'Ostende et d'Anderlecht confirment que des perquisitions ont été menées par le parquet fédéral ce mercredi matin dans leur club dans le cadre de l'affaire de fraude présumée dans le milieu du football belge. Les clubs de Mouscron, Charleroi et Eupen affirment à l'inverse qu'aucune perquisition n'a été menée pour l'instant

44 perquisitions en Belgique, 13 à l'étranger

Au total, quarante-quatre perquisitions ont été menées ce mercredi matin en Belgique, par le juge d'instruction du Limbourg, dans le cadre d'une enquête sur de possibles faits d'organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption privée dans le cadre de la division 1A de football, c'est ce que confirme le parquet fédéral. Treize perquisitions ont également été menées à l'étranger, notamment en France, au Luxembourg, à Chypre, au Monténégro, en Serbie et en Macédoine.

 

Ces perquisitions ont été réalisées par la police judiciaire fédérale du Limbourg, avec le soutien des polices judiciaires fédérales d'Anvers, de Louvain, du Brabant wallon, Bruxelles, d'Hal-Vilvorde, de Flandre orientale, de Flandre occidentale, de Mons et de Liège. L'enquête fédérale a débuté à la fin de 2017, à la suite d'un rapport de l'Unité des fraudes sportives de la police fédérale. "Elle mettait au jour des indications de transactions financières suspectes dans la division 1A de football.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte