RTC

Des peines de travail de 46h requises contre trois cyclistes

 30 novembre 2021 17:24   Liège


Le parquet a requis mardi devant le tribunal correctionnel de Liège des peines de travail d'une durée de 46 heures contre trois militants cyclistes poursuivis pour des faits d'entrave méchante à la circulation et de dégradation d'objets publics. Ces militants, qui réclamaient l'aménagement d'une bande cyclable suggérée, avaient peint 23 logos illégaux sur le sol rue Hors-Château.

Le 25 février 2019, trois cyclistes militants du GRACQ (Groupe de recherche et d'action des cyclistes quotidiens) avaient peint le sol rue Hors-Château à Liège pour y créer une "bande cyclable suggérée". Ces 23 logos de vélos avaient été peints à l'aide de pochoirs. Ce marquage au sol était illégal. Les trois auteurs avaient été repérés par des caméras de surveillance et avaient été interceptés avec leurs bombes de peinture blanche. Le parquet de Liège leur avait proposé le paiement d'une transaction de 100 euros pour mettre fin à la procédure, mais les trois militants cyclistes avaient refusé.

Le marquage de 2019 rue Hors Château

Devant le tribunal, ils ont répété que leur action était destinée à faciliter la circulation dans une rue dangereuse et que leur but était d'inviter les cyclistes à emprunter leur chemin, tracé sur la bande des bus. Ils ne revendiquaient pas la création d'une piste cyclable mais celle d'une bande cyclable suggérée. Pour le parquet, l'absence de marquage à cet endroit était justifiée par des raisons légales. En imposant un marquage qui avait pour but de redessiner la circulation, les militants ont privilégié leur intérêt personnel, au détriment de l'intérêt des usagers dans leur globalité, lesquels ont été mis en danger.

Pour des infractions d'entrave méchante à la circulation et de dégradations, le ministère public a requis des peines de 46 heures de travail. L'avocat des trois militants a contesté les préventions et a sollicité l'acquittement. Subsidiairement, il a sollicité des suspensions du prononcé. Le jugement sera prononcé le 11 janvier 2022.

Source : Belga








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte