RTC

Le Président de la Cour d'Appel quitte son poste prématurément

 13 mars 2021 09:48   Liège


C'est une surprise dans le milieu judiciaire, Luc Lambrecht, le premier Président de la Cour d'Appel a décidé de quitter prématurément son poste et de demander son départ anticipé à la pension. Il partira le 1er septembre.

Il explique son choix par les difficultés rencontrées dans la gestion de l'appareil en raison de la crise sanitaire (impossibilité de rencontrer physiquement ses collègues et d'échanger) mais pas seulement...

En effet, et c'est plus politique, il y a aussi la dégradation des relations avec l'administration. Il explique ainsi qu'au lieu de travailler main dans la main, il était plutôt question de lutter contre celle-ci alors qu'elle devrait être au service de l'Ordre judiciaire afin de lui offrir des conditions de travail convenables. L'absence de solutions structurelles pour garantir la sécurité dans les salles, dans les locaux, a également pesé et explique le choix du magistrat.

Le manque criant de moyens pour la justice

De manière générale, le manque de moyens, l'absence de remplacements dans des délais raisonnables, l'absence de délation d'experts... ont pesé pour convaincre Luc Lambrecht de partir après seulement deux ans de travail dans sa fonction.

Il souhaite que le dynamisme d'un nouveau chef de corps, plus d'autonomie de gestion et le retour des travaux en présentiel permettent à la cour de travailler dans de meilleures conditions au service de la Justice.

Ce départ pose une fois encore la question de l'absence de réponses structurelles aux questions maintes fois posés par le secteur quant au manque de moyens et de volonté politique pour les trouver.

(copyright photo: compte Twitter Belgian Royal Palace)










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte