RTC

Liège Airport : encore un trafic de cocaïne démantelé

 24 janvier 2022 19:00  


La police judiciaire fédérale de Liège a démantelé une organisation criminelle active dans le trafic international de cocaïne. La drogue transitait par l’aéroport de Bierset. Une première intervention avait déjà remué l’aéroport en décembre dernier. Plusieurs mois d’enquête et des données issues du réseau de communication Sky Ecc ont abouti sur cette nouvelle intervention.

Des dizaines, voire des centaines de kilos de cocaïne arrivaient régulièrement dans des containers et des palettes de produits déchargés à Bierset durant la nuit. La drogue arrivait d’Amérique du Sud, du Mexique et des Etats-Unis. Malgré les nombreux contrôles, une faille a permis ce trafic. « Le narcotrafic, c’est comme tout marché : il y a une offre et une demande. Pour organiser ce flux, il faut ruser dans le chef de ceux qui sont des criminels organisés, ceux dont c’est le métier principalement. Pour ruser, le plus souvent, il faut passer à travers un filet de contrôle. Un des moyens principaux et des plus habituels utilisés est alors la corruption. On va payer quelqu’un parce que ce quelqu’un a le pouvoir de faire quelque chose et qu’il ne fera pas, ou alors il le fera d’une manière qui arrangera celui qui lui offrira un avantage, le plus généralement de l’argent, mais pas nécessairement exclusivement », explique Michaël Dantinne, criminologue à l’ULiège.

Des complices en internes au sein d’une société de logistique de l’aéroport de Bierset permettaient visiblement que la drogue soit récupérée après l’atterrissage des avions-cargos. Pour le moment, une société est pointée du doigt : Swissport. L’entreprise a réagi par le biais d’un communiqué. « Swissport Cargo Services Belgique est en mesure de confirmer qu'une perquisition a été effectuée par la police fédérale sur son site de Liège vendredi dernier. Cette action fait partie d'une enquête plus large qui n'est pas dirigée contre Swissport en tant que société et sur laquelle nous ne pouvons pas partager d'autres informations pour le moment. L'entreprise coopère pleinement avec l'enquête en cours ».

Liège Airport est le plus grand aéroport de fret du pays, en plein développement. La crainte désormais est que cette expansion génère également de nouveaux trafics de drogues. « Un aéroport, par définition, c’est un lieu d’arrivée et de départ de vols internationaux cargo plutôt que de miser sur une mule qui va passer de la drogue sur elle comme on ferait dans un aéroport passager. Ici, on va tenter de le dissimuler dans des containers, des cargaisons, dans d’autres contenants. Au plus un aéroport se développe, plus il brasse du volume, plus il peut présenter cet intérêt de l’aiguille dans une botte de foin », ajoute Michaël Dantinne.

Le 24 décembre, six suspects avaient déjà été arrêtés et 80 kg de cocaïne saisis. Vendredi dernier, neuf perquisitions ont été menées et sept personnes ont été arrêtées. 18 000 euros en cash, des parfums ainsi que des véhicules ont été saisis. Mais faut-il s’inquiéter de voir ces trafics se répéter près de chez nous. « Vraisemblablement non parce que ce dont on parle ici, c’est une enquête qui est réussie puisqu’on a démantelé et réussi à percer un système de communication que les criminels croyaient invulnérables et sur lequel ils se sont exprimés sans la prudence de rigueur. C’est plutôt une victoire, donc, cela ne doit pas trop nous inquiéter. En revanche, cela nous incite à être vigilants. Il est assez vraisemblable qu’aujourd’hui, ils aient déjà trouvé d’autres moyens de communication plus sûrs et ce n’est pas parce qu’on gagne une bagarre qu’on a gagné la guerre », conclut le criminologue.

Actuellement, douze mandats d’arrêt ont déjà été délivrés dans ce dossier. L’enquête sera poursuivie par la police judiciaire fédérale de Liège.

O.G.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte