RTC

Michel Den Hondt et Damien Nagy seront jugés par 5 femmes et 7 hommes

Photo d'illustration - Image Belga
 28 octobre 2021 10:17   Liège


La cour d'assises de Liège a constitué mercredi après-midi un jury composé de 5 femmes et 7 hommes afin de juger Michel Den Hondt et Damien Nagy-Bonnecaze-Laborde, accusés d'avoir commis un meurtre pour faciliter le vol ou en assurer l'impunité. Emile Beauvin, un Liégeois âgé de 59 ans, avait été tué après le vol de sa voiture. Les débats au fond débuteront le mardi 2 novembre.

Michel Den Hondt et Damien Nagy sont accusés d'avoir commis les faits qui ont causé la mort d'Emile Beauvin, un Liégeois âgé de 59 ans souffrant de déficience mentale. Emile Beauvin s'était fait voler sa voiture et divers objets le 4 mai 2018 au matin. Son corps avait été retrouvé abandonné en pleine campagne à Bierset.

Michel Den Hondt, un Liégeois âgé de 48 ans, et Damien Nagy-Bonnecaze-Laborde, un Aubelois âgé de 31 ans, sont accusés d'avoir commis un vol avec plusieurs circonstances aggravantes, dont le meurtre d'Emile Beauvin commis pour le faciliter ou en assurer l'impunité.

Les faits s'étaient déroulés le 4 mai 2018 au matin. Michel Den Hondt avait fixé un rendez-vous à Emile Beauvin le matin. Selon certains éléments de l'enquête, Michel Den Hondt l'aurait agressé pour lui voler sa voiture. Il l'aurait alors transporté dans sa voiture alors qu'il était toujours vivant et aurait obtenu l'aide de Damien Nagy pour faire disparaître le corps.

Les deux accusés se sont rendus dans un endroit désert et isolé de Bierset pour y abandonner Emile Beauvin, qui était encore en vie lorsqu'il a été déposé. L'homme aurait reçu les derniers coups de la part des deux accusés avant d'être abandonné sous des branchages et des détritus. Michel Den Hondt aurait aussi tenté de l'égorger.

Emile Beauvin est décédé d'une destruction cérébrale après avoir reçu une multitude de coups au visage et au crâne, dont des coups de marteau.

Michel Den Hondt et Damien Nagy-Bonnecaze-Laborde sont accusés par le substitut Christine Pevée d'avoir commis un meurtre pour faciliter le vol ou en assurer l'impunité. Michel Den Hondt sera défendu par Me Renaud Molders-Pierre et Me Maxim Töller. Damien Nagy sera défendu par Me Pascal Rodeyns et Me Mathieu Simonis. Les intérêts des parties civiles seront défendus par Me Isabelle Baldo et Me Daisy Chichoyan. Le procès présidé par Annick Jackers devrait durer deux semaines. Les débats au fond débuteront le mardi 2 novembre à 09h00.

 

Source : Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte