RTC

Publifin: 7 membres du CA devant la Cour d'appel

 03 juin 2021 15:42   Liège


La cour d'appel de Liège a entamé ce jeudi l'examen du dossier de sept anciens membres du conseil d'administration de Publifin. Ces derniers ne faisaient pas partie des comités de secteur et n’avaient pas perçu de rémunérations sans prestation. Acquittés en première instance, le parquet a fait appel et leur reproche des faits de prise d'intérêt et de détournements commis par une personne exerçant une fonction publique.

Devant la Cour, ils ont expliqué leur rôle par rapport aux comités de secteur et leur responsabilité dans la gestion de l’intercommunale. Si ils reconnaissent avoir voté la nomination des membres des comités de secteurs par rapport aux différentes tendances politiques, ils ne reconnaissent pas un délit de prise d’intérêt comme le souligne le ministère public.Toujours par rapport aux fameux comités de secteur et à leurs dysfonctionnements tous ont dit n’avoir eu aucun retour sur leurs réelles activités.

Enfin en ce qui concerne  la gestion du management de Publifin, ces sept membres du conseil d’administration assument une responsabilité politique en tant que représentant du peuple mais pas une responsabilité pénale car ils n’avaient pas tous les éléments et faisaient confiance au management.

Dans son réquisitoire l'avocat général a dit l’absence d’enrichissement personnel des sept prévenus et leur casier judiciaire sans antécédents. Mais pour lui, les membres du CA sont organisateurs du mécanisme des comités de secteurs et doivent être sanctionnés en tant que responsables. Il précise aussi que 1.700.000 € se sont évaporés dans la nature pour rien. L'avocat général a requis une amende de 2.000 € contre chacun des prévenus à l’exception de deux d'entre eux qui ne devraient payer que 1.200 € d’amende. Il demande aussi des confiscations de principe et laisse au tribunal l’appréciation des montants. »

Il reste encore deux audiences dans ce procès devant la Cour d’appel avec les plaidoiries des avocats de la défense. L’arrêt est attendu à la mi-juillet ou en septembre. 

FD.

 

 

 

 

 

 

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte