RTC

Terri Hoyoux et Grégory Baudin sont accusés du meurtre d'Anita Lekeu

Photo d'illustration - Ima
 25 avril 2022 10:36  


La cour d'assises de Liège entamera mercredi à 14h00 le procès de Terri Hoyoux et de Grégory Baudin, accusés d'avoir commis un meurtre d'Anita Lekeu le 25 octobre 2019 à Wanze pour faciliter le vol ou en assurer l'impunité. Le procès débutera par la constitution du jury.

Terri Hoyoux, un habitant de Braine-L'Alleur âgé de 26 ans, et Grégory Baudin, un Bruxellois âgé de 23 ans, sont accusés d'avoir commis un meurtre pour faciliter le vol ou en assurer l'impunité. Les faits s'étaient déroulés le 25 octobre 2019 à Wanze au préjudice d'Anita Lekeu, une dame âgée de 69 ans. Les deux accusés répondent aussi d'une fraude informatique après avoir effectué des achats avec la carte de banque dérobée à la victime.

Le corps sans vie d'Anita Lekeu avait été découvert le 26 octobre 2019 dans sa maison située rue Joseph Delhalle à Wanze. Les premières constatations avaient permis de démontrer que la sexagénaire avait été agressée à son domicile lors d'un cambriolage.

L'enquête s'était rapidement orientée vers Terri Hoyoux, qui était un proche dans l'entourage familial de la victime. Terri Hoyoux était le petit-fils par alliance d'Anita Lekeu. Il considérait cette personne comme sa grand-mère.

L'enquête avait démontré que Terri Lekeu avait proposé à son ami Grégory Baudin de commettre un vol chez la victime. Le plan initial pour Terri Hoyoux était de rentrer dans la maison pour s'y faire héberger, d'attendre que la victime s'endorme et de procéder ensuite au vol de différents objets. Grégory Baudin devait attendre à l'extérieur de la maison et y entrer ensuite pour commettre le vol.

Ce plan ne s'était pas déroulé comme prévu. Anita Lekeu avait démasqué Terri Hoyoux et lui avait reproché de lui avoir menti sur les raisons de sa présence. Terri Hoyoux aurait alors été pris d'un coup de sang et avait étranglé la victime. Il lui avait aussi porté plusieurs coups de couteau dans le cou. Selon l'autopsie, le décès de la victime s'explique par la concomitance entre une hémorragie et une asphyxie par étranglement au lien.

Terri Hoyoux avait ensuite fait entrer Grégory Baudin dans la maison pour commettre le vol et s'emparer de divers objets ainsi que de la voiture de la victime.

Terri Hoyoux avait initialement contesté le meurtre. Il avait avoué les faits lors de la reconstitution. Grégory Baudin a toujours soutenu qu'il ignorait qu'un meurtre avait été commis et qu'il n'était entré dans la maison que pour commettre un vol, pensant que la victime dormait au moment de son forfait.

Devant la cour d'assises présidée par Mme Wilmart, l'avocat général Christine Pevée soutiendra l'accusation de meurtre pour faciliter le vol ou en assurer l'impunité contre les deux accusés. Me Jean-Louis Gilissen et Me Colin Gilissen défendront Terri Hoyoux. Grégory Baudin sera défendu par Me Toussaint. Les intérêts des parties civiles seront défendus par Me Alexandre Wilmotte et Me Audrey Lamy.

Le procès devrait durer cinq jours. Il débutera le mercredi 27 avril à 14h00 par la constitution du jury. Les débats au fond débuteront le lundi 2 mai à 09h00.

 

Source : Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte