RTC

Une nouvelle roue pour le Moulin de Ferrières

 26 mars 2021 14:13   Héron


C’est un moment important pour le moulin de Ferrières à Lavoir qui est en train de se voir équiper d’une toute nouvelle roue. La restauration du site ne pouvait pas se faire sans cet élément symbolique du moulin. Celle qui est en cours d’installation ne sera pas destinée à alimenter la meunerie, mais l’objectif est bien de la faire tourner comme autrefois.

Dans la dynamique des travaux de rénovation du site du Moulin de Ferrières, la roue ne pouvait pas faire exception à la règle. En effet, quoi de plus symbolique pour un moulin qu’une roue qui tourne au rythme du cours d’eau ? Depuis l’acquisition du site, les membres de l’ASBL Les Compagnons du Moulin de Ferrières, en association avec la Commune de Héron, ont entrepris de nombreuses démarches pour assurer la remise à l’eau de la roue. 

"A l'origine, une roue à aubes alimentée par l'eau du bief actionnait le moulin. En effet, la grande roue métallique que l’on aperçoit depuis la chaussée n’est pas d’origine : il s’agit d’une de substitution qui avait remplacé l’originale, cassée dans les années 50, et qui n’avait jamais permis d’actionner efficacement le mécanisme de la meunerie. Les avancées technologiques ont par ailleurs remplacé l’énergie hydraulique par un moteur électrique, facilitant sans conteste le travail du meunier."explique Eric Hautphenne, le bourgmestre de Héron.

Depuis le rachat du site par la commune en 2015 et via l’asbl les compagnons du moulin de Ferrières, le projet touristique a pris de l’ampleur. Ces travaux viennent renforcer le pôle attractif des lieux. C’est une société spécialisée de Hannut qui a réalisé l’ouvrage. Le montage des pièces en acier a débuté il y a deux jours.

« Il a fallu réaliser une étude préalable, faire des mesurages précis avant de concevoir la roue de manière virtuelle », explique Laurent Noirhomme, responsable de projet chez Sonck (Hannut) . « Les pièces en acier ont été coupées au lazer et nous sommes arrivés ici avec les pièces détachées que nous devons assembler. Cette partie est assez facile au niveau technique. C’est comme un mécano. »

A son actif cette société spécialisée en énergie renouvelable a déjà réalisé une quarantaine de roues hydrauliques. C'est une des seules en Wallonie à réaliser ce type de travail.

Cette nouvelle roue représente un investissement de 30.000 euros subsidiés grâce à l’appui de la région wallonne dans le cadre du soutien au Petit Patrimoine Populaire Wallon. 

Il faudra encore quelques jours pour la mise en place complète. Par la suite, il faudra réaménager le bief (également propriété de la commune) qui permettra d’alimenter le mécanisme hydraulique avec l’eau de la Fosseroule. Mais le débit du cours d’eau longeant le Moulin, ne sera pas suffisant pour répondre aux besoins de la meunerie, désormais en activité cinq jours sur sept.

« Cependant, la remise en mouvement de la roue du moulin est un élément symbolique fort pour de nombreux Héronnais. Elle sera en outre le symbole de la transmission aux générations futures d’un patrimoine monumental, d’un outil technologique, mais aussi d’un savoir-faire artisanal précieux. Elle représente également un atout attractif pour les visiteurs des lieux. », ajoute Eric Hauphenne. «Rappelons à cet égard qu’une cinquantaine de citoyens étaient venus, à deux reprises, prêter mains fortes aux membres de l’ASBL afin de travailler à la restauration de la roue et, aussi, au déblaiement de tout le bief jusqu’au bassin de rétention d’eau. »

Pour voir la roue en activité, il faudra encore patienter donc. L’objectif est de pouvoir l’inaugurer à l’occasion des journées européennes des moulins et du patrimoine meulier à la mi-mai.

Sophie Driesen

https://www.moulinferrieres.be/index.html

http://www.heron.be/

https://sonck.be/a-propos/

 

 

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte