RTC

Grâce-Hollogne: acte d'exclusion à l'encontre de Maurice Mottard

 03 mai 2019 12:46   Grâce-Hollogne

Manuel Dony et huit élus socialistes de sa tendance ont déposé un acte d'exclusion du PS de Grâce-Hollogne à l'encontre du bourgmestre empêché sortant Maurice Mottard, à quelques heures d'une réunion du conseil communal

Lundi, Manuel Dony et huit autres élus socialistes ont pour rappel déposé un projet de pacte en vue de constituer une majorité 100% socialiste dans cette commune de la région liégeoise toujours dépourvue de majorité depuis l'installation des conseils communaux, le 3 décembre dernier, à la suite des élections communales d'octobre.

Ce projet de pacte a été refusé par le bourgmestre empêché sortant Maurice Mottard et six autres élus socialistes qui le soutiennent.

Le clan Dony a ensuite déposé un acte d'exclusion à l'encontre de Maurice Mottard à l'administration communale de Grâce-Hollogne.

L'ordre du jour du conseil communal de ce vendredi soir annonce le vote du pacte de majorité.Le projet de pacte du clan Dony, en position de supériorité numérique avec neuf élus socialistes contre sept du côté de Maurice Mottard, sera donc mis sur la table.

Deux cas de figure se présentent: soit les sept autres socialistes finiront par y adhérer et il pourra être voté, soit le clan Mottard maintient son refus et ce projet de pacte sera déclaré non valide puisque ne présentant pas une majorité des élus composant le conseil communal. L'exclusion de Maurice Mottard du PS de Grâce-Hollogne pourrait s'ensuivre vu le dépôt d'un acte en ce sens à l'administration.

Pour rappel le projet de pacte du clan Dony n'est pas le premier proposé pour gérer la commune : le 3 décembre dernier, Maurice Mottard était prêt à présenter un pacte de majorité qui associait son clan socialiste, le rcGH (rassemblement citoyen Grâce-Hollogne, apparenté cdH), le MR et Ecolo mais le vote avait été reporté en raison d'une plainte déposée contre lui par Manuel Dony pour dépassement des dépenses électorales. Cette plainte a, par la suite, été déclarée non fondée par la commission ad hoc du Parlement wallon. Les deux hommes étant froid depuis un certain temps, Maurice Mottard avait exclu l'échevin sortant Manuel Dony et son clan de son pacte.

Mais le vent a depuis lors tourné en faveur de Manuel Dony. C'est désormais celui-ci qui a la main pour proposer un pacte. Ce pacte, à la différence de celui de Maurice Mottard, est 100 % socialiste






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte