RTC

Grâce-Hollogne : c'est reparti pour un tour !

belga
 15 avril 2019 11:20   Grâce-Hollogne

Le Conseil d'Etat a suspendu vendredi en extrême urgence la désignation d'un conseiller communal PS à GRÂCE-HOLLOGNE. Selon lui, le suppléant retenu devait venir de la liste rcGH (Rassemblement citoyen GRÂCE-HOLLOGNE, apparenté cdH) plutôt que des rangs socialistes.

Cet arrêt est un nouvel épisode dans la saga politique qui agite la commune liégeoise depuis les élections communales du 14 octobre dernier.

Le déménagement d'une élue du PTB et l'absence de suppléants sur la liste communiste devait profiter à la première suppléante du rcGH mais la candidate concernée a préféré ne pas siéger. Le siège est donc revenu à un candidat PS, Giuseppe Cassaro, partisan du bourgmestre en titre sortant, Maurice Mottard (PS lui aussi).

Pour le Conseil d'Etat, il fallait toutefois solliciter un autre suppléant du rcGH et non passer à une autre liste. Ce faisant, la Haute juridiction administrative invalide l'avis donné par l'administration régionale wallonne. Les partisans de M. Mottard risquent donc de revenir à une égalité de sièges avec ceux de son son rival, également issu de la liste socialiste, Manuel Dony, auteur du recours.

Jusqu'à présent, la commune ne dispose pas de pacte de majorité. M. Mottard a rallié à lui le MR, Ecolo et le rcGH et espérait faire approuver son pacte par le conseil communal au début du mois de mai






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte