RTC

Hannut : les finances communales sont au vert

 31 mai 2024 07:57   Hannut


La Ville de Hannut a fait le point sur ses finances ce jeudi. Les autorités communales ont d’abord présenté le compte 2023. Il est en boni d’un peu plus d’1 million 800.000 euros. La situation financière hannutoise est également maîtrisée sur l’ensemble de la législature 2018-2024.

Le compte 2023 de la Ville de Hannut affiche un bilan positif. Avec 25.163.210 millions d'euros de dépenses et 27.000.162 millions d'euros de recettes, le boni s'élève a 1.836.951 millions d'euros. 

Le département des finances hannutoises a également proposé son évaluation de la législature 2018-2024. On peut constater que malgré les différentes crises (sanitaire, énergétique, inflationniste ou encore climatique), la pression fiscale sur le citoyen est en diminution et les capacités financière de la ville ont augmentées.

L’échevin hannutois des finances nous a expliqué les raisons de cette performance financière. "Sur la législature, il y a un peu plus de 560 habitants qui ont fait le choix de venir à Hannut, ce qui représente une augmentation de 3,5 % de la population", analyse Olivier Leclercq, l'échevin des finances de la Ville de Hannut. "Une augmentation contenue mais qui vient augmenter l'assiette de l'impôt. Et donc, même avec une diminution du taux nominal d'imposition, on a des recettes complémentaires. Le deuxième facteur explicatif vient de ce que j'appelle l'efficacité de notre administration. Nous avons marginalement diminué le nombre d'équivalents temps plein, alors qu'on a fait face lors de la législature à une explosion des demandes d'intervention, notamment envers notre service travaux."

Ces six dernières années, la Ville de Hannut a réalisé des investissements à hauteur de 38,6 millions d’euros. Trois lignes prioritaires se dégagent en matière d'investissement :

  • Renforcer la résilience du territoire hannutois (moyens dégagés pour lutter contre les inondations)
  • Entretenir et développer les infrastructures (sportives, scolaires, administratives, ...)
  • Renforcer l'attractivité de notre entité

Stéphane Savaris