RTC

Willy Demeyer: « Je n’ai pas voulu tuer Gilles Foret »

 08 janvier 2019 17:05  

Ce midi, le Bourgmestre de Liège, Willy Demeyer, présentait ses voeux à la presse. L’occasion de faire le point sur différents dossiers qui concernent la Ville.Willy Demeyer a tout d’abord présenté sa future politique communale en 4 thèmes:

-le nécessaire équilibre financier qui doit être trouvé dans les différents dossiers, notamment celui, problématique, des pensions

-trouver les moyens d’assurer les futurs investissements

-le vivre ensemble qui ne peut être atteint sans l’action indispensable de la Police

-les questions sociales et environnementales

La question essentielle étant: comme relever ces défis?

 

Autre point sur lequel le Bourgmestre est revenu, c’est celui du tram et, singulièrement, sur le fait qu’il a conservé la gestion du dossier alors que la mobilité est l’une des compétences d’un nouvel échevin, le libéral Gilles Foret.

Pour quelle raison? Sa réponse (en souriant): « Je ne voulais pas tuer Gilles Foret ! »

Comprenez, le dossier est tellement complexe et important, qu’il n’aurait pas été productif, voire dommageable, de le confier à échevin fraîchement élu (tout compétent soit-il).

Nous avons eu la confirmation que l’arrivée du tram impliquera, notamment, la piétonnisation de l’espace public (on pense ici à la place du marché, à Féronstrée…)

De manière générale, il a aussi été question du nouvel équilibre qu’implique la majorité PS-MR et la bonne collaboration entre les deux partenaires politiques. ceux-ci se retrouvent sur de nombreux dossiers.

Un exemple? L’instauration d’un espace P (pour prostitution) qui permettrait un meilleur contrôle de l’activité dans le centre-ville au moment où le quartier le plus concerné par la prostitution (Cathédrale Nord) va profondément changer.

Ces thématiques seront abordées lors des prochains conseils communaux.

En février, notamment, la Déclaration de Politique Communale sera présentée ainsi que la tenue d’un débat sur le Plan Urbain de Mobilité.

 

Enfin, Willy Demeyer a rappelé que l’objectif était de faire en sorte que Liège reste un foyer de progrès, que « vivre le mieux possible dans la cité» soit le leitmotiv de l’action politique.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte