RTC

Un succès mitigé pour l'interdiction de fumer dans les établissements en 2019

Photo d'illustration - Image Belga - Archive
 02 juin 2020 09:19   Province de Liège


La Journée mondiale sans tabac a eu lieu ce dimanche 31 mai. Vendredi passé le SPF Santé publique a dévoilé les statistiques 2019 de contrôle de l'interdiction de fumer dans les bars, restaurants, discothèques, etc... et évoque un "succès mitigé".

Si l'on compare les régions, la Wallonie et la Flandre enregistrent de bons résultats (avec respectivement 6% et 8% d'infractions) tandis que Bruxelles (où une infraction à l'interdiction de fumer a été constatée dans 21% des contrôles) reste une source de préoccupation majeure, note le SPF.

L'analyse basée sur le type d'établissements montre une baisse encourageante du nombre d'infractions dans les cafés : l'interdiction de fumer n'était pas respectée dans seulement 7% des contrôles. Le secteur fait encore mieux qu'en 2018 (10% d'infractions).

C'est moins le cas pour les discothèques, où l'on a constaté une infraction dans 20% des contrôles. Mais le véritable problème, selon le SPF Santé publique, se situe au niveau des bars à chicha (également appelée narguilé ou pipe à eau), où le nombre d'infractions (56%) est très élevé et où on n'observe aucune diminution d'une année à l'autre.

Jusqu'il y a une dizaine d'années, les problèmes avec les bars à chicha se limitaient essentiellement aux grandes agglomérations comme Bruxelles, Liège et Anvers. L'usage de la chicha connaît cependant une forte expansion, de sorte qu'on peut parler d'une réelle menace pour la santé publique, estime encore le SPF.

 

Pierre Devillers avec Belga










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte