RTC

Inondations : comment reloger les milliers de sinistrés ?

 20 aout 2021 12:08   Belgique Province de Liège Région Wallonne Trooz


Ce jeudi, Christophe Collignon a visité les quartiers sinistrés de la commune de Trooz. Il y a rencontré le bourgmestre Fabien Beltran qui est préoccupé par le nombre de personnes à reloger dans sa localité. Nous avons cherché à comprendre les différentes solutions qui sont apportées par le gouvernement wallon et par la commune.

Les bourgmestres des communes sinistrées sont face à un défi inédit : répondre à une demande de relogement qui dépasse l’offre qui y est disponible. "Nous avons 147 logements publics qui sont touchés et 200 logements privés. Les sinistrés ont souvent retrouvé des solutions à court terme, mais là, il faut qu'on trouve des solutions à plus long terme", juge Fabien Beltran, le bourgmestre de Trooz.

Les travaux de rénovation des sinistrés vont durer longtemps. Christophe Collignon, le ministre wallon du Logement, a donc dégagé 10 solutions à long terme pour les aider. La liste nous a été communiquée tel quel:

  1. Mobiliser les logements publics pour les personnes en situation précaire.
  2. Remettre en état au plus vite les logements publics évacués.
  3. Soutenir les villes, communes et CPAS.
  4. Faciliter le relogement via entraide.logement.wallonie.be.
  5. Favoriser le recours à une Agence Immobilière Sociale ( AIS) pour les propriétaires de biens inoccupés.
  6. Inciter les propriétaires de biens touristiques à les louer à des sinistrés.
  7. Mettre du logement modulaire à disposition des pouvoirs locaux et des sinistrés.
  8. Identifier tous les logements disponibles appartenant aux pouvoirs publics.
  9. Financer la remise en état et l’accessibilité des superficies disponibles aux étages des commerces.
  10. Acquérir temporairement des logements disponibles pour les sinistrés en situation de précarité.

Par ailleurs, le ministre semble conscient que les sinistrés ne souhaitent pas quitter leur village et souhaiteraient être relogés non loin de leur commune. Un défi supplémentaire que le ministre tient apparemment à prendre en compte. (P.J.)








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte