RTC

Action symbolique contre Alibaba devant l'aéroport de Bierset

 13 juillet 2020 18:48   Liège


Ce lundi, vers 18h, une action symbolique contre la venue d’Alibaba et l’extension de l’aéroport de Bierset s’est tenue le temps d’une photo. Organisée par Greenpeace Liège, la prise de ce cliché a réuni une quinzaine de manifestants posant avec les lettres “Stop Alibaba”.

Extinction Rebellion et le Comité Citoyen de l’Aéroport de Liège (CCAL) ont également participé à cette action afin de rappeler qu’ils sont “nombreux à être contre la venue d’Alibaba", explique Alan de Greenpeace Liège, ainsi que contre l’extension de l’aéroport liégeois.

Leurs revendications vont au-delà des nuisances sonores qui dérangent les riverains, qui ont d’ailleurs introduit un recours contre Alibaba, et dénoncent une incohérence.

“L’aéroport de Bierset a profité de la crise pour redorer son image en disant avoir aidé pendant la crise”, explique Alan de Greenpeace, présent lors de l’action. Et d’ajouter : “Mais pour nous, l’extension de l’aéroport, c’est encourager la crise environnementale, comme économique. Ce n’est pas avec plus d’avions ou de camions que nous allons stopper la crise climatique. Ce n’est pas non plus avec une multinationale comme Alibaba ou n’importe quelle autre société d’e-commerce que nous allons stopper la crise sociale et économique. Ce n’est pas comme cela que nous allons changer les choses”.

Malgré la promesse de nouveaux emplois par le géant Chinois de l’e-commerce, Greenpeace et les autres associations mettent en garde, notamment parce que les chiffres avancés se contredisent. De plus, comme l’explique Alan de Greenpeace, “les emplois créés par Alibaba vont en réalité détruire de nombreux emplois dans d’autres secteurs”.

 La question de la qualité de l’emploi inquiète également les membres du collectif Watching Alibaba, lancé en avril 2019. "Souvent, les emplois en entrepôts sont des emplois aux conditions précaires. Veut-on vraiment créer ce type d’emploi ?", s’étonne Alan de Greenpeace Liège. “L’idée est vraiment de se dire qu’après la crise sanitaire que nous venons de traverser, c’est une chouette occasion de sortir de l’anormal et de créer une nouvelle normalité”, poursuit-il. “Et ce n’est pas grâce à Alibaba ou grâce à l'extension de l'aéroport sur 38 hectares que nous y arriverons”, conclut-il.

Mallaury Lehnertz










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte