RTC

Diverses actions menées par la FGTB dans les grandes villes contre l'austérité budgétaire

Photo d'illustration - Archives RTC
 03 juin 2024 09:01   Belgique


La FGTB mène lundi diverses actions régionales dans les grandes villes de Belgique pour dénoncer les règles d'austérité budgétaire prises à l'échelle européenne. Par le biais de ces actions, organisées à quelques jours du "méga-scrutin" du 9 juin, la FGTB souhaite "envoyer un dernier message aux gens", explique le président du syndicat socialiste, Thierry Bodson.

Fin avril, le Parlement européen a approuvé définitivement la révision des règles de gouvernance économique, qui s'imposeront aux États membres dès la confection de leurs nouveaux budgets, cet automne. Les règles de discipline budgétaire avaient été suspendues en 2020, elles reprendront avec un plafond fixé à 3% de déficit public et 60% de dette publique par rapport au PIB.

L'objectif des actions de la FGTB est de dénoncer les règles d'austérité budgétaire européennes, mettre en avant certaines mesures avancées par la FGTB, comme l'impôt sur la fortune, et avertir sur les "pièges de l'extrême-droite".

"Si le prochain gouvernement applique uniquement des réductions de dépenses, la cure d'austérité sera très douloureuse pour les travailleuses et travailleurs, la population et les ménages", souligne la FGTB.

"On veut retaper sur le clou des règles budgétaires européennes", avance Thierry Bodson. "Quand vous entendez les partis de gauche qui veulent réduire de 10% les dépenses de l'État, ce sont des dépenses en moins pour les pensions, les hôpitaux, etc. Imaginez le carnage".

Le syndicat socialiste compte aussi dénoncer des affirmations de la campagne électorale de la "famille libérale", qu'il qualifie de "fake news".

"On ne s'attaque pas à l'effort et au travail. C'est faux", assure M. Bodson, en référence à l'impôt sur la fortune. Le président de la FGTB souligne également que certaines mesures proposées par les libéraux comme l'augmentation du salaire net pour les bas et moyens salaires sans toucher au salaire brut "sont mathématiquement impossibles".

Un rassemblement sera notamment organisé à Mons, où toutes les régionales FGTB du Hainaut seront réunies et le président du syndicat socialiste prendra la parole sur la Grand' place.

À Namur, des tracts seront distribués à la gare, devant l'Onem et devant l'hôpital, un cortège et une action "surprise" s'ensuivront.

Des rassemblements seront également organisés à Liège, sur la place Saint-Paul et à Bruxelles, sur la place Jean Rey.

À Verviers, des militants partiront de la gare pour rejoindre le palais de justice et l'Hôtel de ville.

Des actions seront également menées dans les villes d'Alost, Courtrai et Genk.

Belga