RTC

Reloger: une priorité après les inondations

 03 septembre 2021 14:54   Huy


Le relogement est une problématique importante suite aux inondations de la mi-juillet. Très vite, la solidarité a pu fonctionner entre les sociétés de logements publics. Mais toutes les pistes restent envisagées par le gouvernement wallon pour trouver des solutions pour les personnes sinistrées sans les déraciner.

Suite aux inondations de la mi-juillet, le gouvernement wallon a directement pris des mesures pour permettre aux personnes sinistrées de retrouver un logement. Les sociétés de logements publics ont été sollicitées pour mettre à disposition leur patrimoine inoccupé.

« Suite à l’arrêté du gouvernement wallon du 19 juillet dernier, nous avons la possibilité de déroger aux conditions d’attribution de nos biens inoccupés pour les réserver aux personnes sinistrées », explique Michel Delhalle directeur gérant de Meuse Condroz Logement. « A l’heure actuelle, 9 ménages provenant des zones sinistrées ont retrouvé un appartement ou une maison via Meuse Condroz Logement. La solidarité s’est organisée directement entre les différentes sociétés de logement. »

« Les sociétés de logements publics ont été mobilisées, mais nous envisageons encore toutes les pistes pour reloger les sinistrés », commente Christophe Collignon, ministre wallon du Logement. « On évalue un maximum de pistes, comme des primes pour les gestionnaires de gîtes, ou encore des espaces modulaires, l’objectif est de pouvoir reloger sans pour autant déraciner les personnes qui ont été touchées par les inondations ».  

Une plateforme entraide.logement.wallonie.be a été créée pour centraliser l’ensemble des offres et des demandes. Etant relativement éloignée des zones les plus sinistrées, Huy n’a cependant pas été assaillie de demandes.

 

« Nous sommes en effet plutôt éloignés de la vallée de la Vesdre qui a été la plus touchée dans ces inondations. Si l’on prend Fléron ou Verviers, ce sont des communes beaucoup trop lointaines, même si notre offre reste de toute façon disponible, le cas échéant», précise Michel Delhalle.

Ces mesures exceptionnelles de dérogation restent d’application jusqu’au 30 septembre prochain, mais pourraient encore être prolongées. « Beaucoup de sinistrés ont pu trouver à se reloger dans leur famille, ou restent chez eux dans des conditions précaires, donc nous n’excluons pas un nouveau rush sur les logements à l’approche de l’hiver », commente encore le ministre Christophe Collignon.

 

Dans tous les cas, les appartements appartenant à Meuse Condroz Logement impasse Saint-Jacques à Huy resteront disponibles en priorité pour une famille victime des inondations, pour l’instant du moins.

 

Il faut savoir que 24.000 logements et habitations ont été lourdement touchés par les inondations. Toutes les pistes restent donc envisagées pour trouver les solutions les plus adaptées. L’objectif étant de reloger sans pour autant déraciner les familles.

Sophie Driesen

http://lampspw.wallonie.be/dgo4/site_logement/site/entraide

https://www.mcl.be/








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte