RTC

Le seigneur de l'anneau nous a quitté

 08 avril 2021 14:29  


C’est une grande figure du monde médical international qui vient de disparaitre : le chirurgien Mikitu Belachew est décédé. C’est lui qui avait imaginé et réalisé la première opération de placement d’un anneau gastrique
En septembre 1993, Mitiku BELACHEW avait réussi une première mondiale, dans le traitement de l'obésité : le placement d'un anneau gastrique par laparoscopie. La technique est encore utilisée aujourd'hui. Cette innovation médicale avait attiré dans la Cité du Pontia des dizaines de chirurgiens des 4 coins du globe 
 

C'est ce mercredi, au CHU de Liège, que le chirurgien Mitiku Belachew s'est éteint à l'âge de 78 ans. D'origine éthiopienne, celui-ci était prédestiné à garder des troupeaux sur les hauts-plateaux d'Ethiopie. Mitiku Belachew avait réussi à obtenir une bourse et est venu en Belgique, plus précisément à Liège, pour effectuer sa formation. C'est sa maîtrise de la technique laparoscopique qui fera sa renommée, cette technique chirurgicale est dite "mini-invasive" elle consiste à introduire une caméra en ne pratiquant que quelques petites incisions. En 1993, Mitiku Belachew est devenu le premier chirurgien au monde à place un anneau gastrique modulable à l'aide de cette technique, ce qui fera sa renommée. Cette première mondiale avait été réalisée à l'hôpital de Huy. Mitiku Belachew avait refusé de faire breveter cette technique à son nom. Celle-ci a profité à plus d'un million de personnes dans le monde depuis son invention. Mitiku Belachew a exercé en Belgique pour la plus grande partie de sa carrière, mais il retournait régulièrement dans son pays d'origine. Le chirurgien est décédé des suites d'une maladie.

 

En 1993, une de nos équipes avait pu rencontrer Mitiku Belachew. Vous pouvez découvrir le reportage dans la vidéo de cet article, le texte de l'époque se trouve ci-dessous.

Parcours étonnant que celui de Mitiku Belachew. Rien ne semblait le prédestiner à une carrière internationale de chirurgien. Né en Ethiopie en 1942, il quitte l’école à l’âge de 6 ans. « J’étais berger, je me suis occupé du bétail, de la ferme, ca m’a permis d’observer la nature qui est une école extraordinaire, savoir quel temps il va faire, l’heure qu’il est, sans regarder une montre, faire le feu sans allumette, des choses comme ça. Quand j’ai choisi d’aller à l’école à l’âge de 12 ans, j’étais prêt à traverser des montagnes ». Racontait Mitiku Belachew

Après avoir repris sa scolarité, il est entré en Médecine à 20 ans à Addis Abbeba, où il décroche une bourse qui va l’amener à l’université de Liège La rencontre avec le professeur liégeois Honorez sera déterminante : « C’est quelqu’un qui était au somment dans la chirurgie, un des meilleurs chirurgiens de Belgique sans doute à l’époque. Il m’a considéré comme un « fils adoptif ». Il m’a ouvert les portes pour pouvoir aller étudier à l’étranger, notamment en Angleterre, pour y obtenir mon diplôme de chirurgien."
 
Spécialiste de la chirurgie de l’obésité, Belachew a mis au point, avec l’aide du professeur Marc Legrand une nouvelle technique de traitement moins invasive pour le patient « L’idée c’était bien d’importer la technique d’intervention qui était aux Etats Unis qui était le bandage gastrique qui était faite par voie ouverte, et l’originalité était de développer pour la patient obèse une chirurgie pour le faire maigrir par laparoscopie, c’est-à-dire par des petits orifices. Cela n’existait absolument pas, et le travail qui a été réalisé a été de modifier cet anneau pour le rendre utilisable par voie laparoscopique » Nous expliquait Marc-Julian Legrand, du service de chirurgie abdomniale du CHR de Huy.
 
Le 1er septembre 1993, Belachew réalise en première mondiale l’opération à l’hopital de Huy, une avancée qui va attirer à Huy les plus grands spécialistes mondiaux de l’obésité. « On n’était pas connu à l’échelle internationale avant, et c’est devenu un centre d’enseignement de la chirurgie laparoscopique pendant plusieurs années, et dans ce centre ont défilé des chirurgiens du monde entier, des australiens, des européens de toutes les régions, des américains, des canadiens, des sud américains, de toute la planète…ce qu’il y avait de meilleur en chirurgie de l’obésité est venu s’initier à cette technique à Huy.
 
14 années plus tard, En 2007, Belachew a pris sa pension et a quitté l’hopital sur la pointe des pieds, pour se consacrer à une oeuvre humanitaire, en Ethiopie cette fois.
 
E. Ortmans & P. Devillers

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte