RTC

Mobilité : les attentes de l'Université de Liège

Liège
 07 fevrier 2019 12:21   Liège

L’Université de Liège présente son avis suite à l’enquête publique initiée par le Gouvernement wallon concernant le Plan Urbain de Mobilité de l’agglomération liégeoise. L’ULiège se félicite que le document actuel d’aménagement du territoire liégeois fasse pour la première fois apparaître le rôle structurant du pôle du Sart Tilman, et tienne compte déjà d’options urbanistiques stratégiques définies par l’Université pour l’aménagement de la zone nord du campus. Elle souhaite toutefois que ce rôle structurant à l’échelle de la métropole liégeoise ressorte davantage dans le PUM. L’Université transmet aux Autorités wallonnes ses demandes, phasées dans le temps. Á court terme, l’ULiège demande :

  • La transformation dans les plus brefs délais de la ligne 48 du TEC en ligne de bus à haut niveau de service, ce qui implique une amélioration du tracé pour garantir la régularité des temps de parcours et un matériel roulant neuf de plus grande capacité de transport de passagers.
  • La ligne 58 (Guillemins – Sclessin – Sart Tilman) doit être rétablie jusqu’au centre-ville jusqu’à la mise en service du tram.

  • Mobilité cyclable :
    • Le corridor vélo entre le centre de Liège et Neupré via le Sart Tilman, inscrit au PUM, doit être réalisé.
    • Un autre corridor vélo, non prévu au PUM actuellement, devrait relier le CHU de Liège au RAVel de l’Ourthe via le boulevard de Colonster.

Une mobilité cycliste déjà valorisée par l'université, pour preuve cette vidéo de mai 2018 

  • De limiter la vitesse automobile à 50 km dans la zone nord du campus du Sart Tilman afin de pacifier et sécuriser les différents modes de transport (piéton, cycliste, automobiliste…).
  • L’ULiège insiste sur la nécessité d’un management de la mobilité à l’échelle de l’agglomération liégeoise.

 Á moyen terme, la priorité doit être donnée à la création d’une nouvelle ligne structurante vers le Sart Tilman, le développement du réseau ferré (tram et train) et aux parkings de délestage :

  • Promise depuis les premières études du tram, la ligne de bus 148 reliant le Sart Tilman par la rive droite (Longdoz) du centre-ville doit être réalisée avec les critères d’une ligne de bus à haut niveau de service. Le tracé le plus adapté doit être étudié sans tarder.
  • Le tram doit être établi sur l’entièreté de son tracé, en particulier son tronçon entre le pont de Seraing et le Standard de Liège, ceci afin de limiter les ruptures de charge pour les usagers transitant par le pôle de Jemeppe.

  • Un parking de délestage (P+R) vélo-bus à Boncelles, à proximité du campus et du LIEGE science park, doit être inscrit au PUM.
  • Le réseau ferroviaire suburbain doit être déployé en complémentarité du réseau du TEC, en particulier pour les lignes de bus desservant les gares d’Ougrée (ligne 41), de Chaudfontaine (ligne 28) et de Tilff (ligne 28). Par ailleurs, de nouveaux arrêts du train à Kinkempois (suite à la réouverture de la ligne 125A avec connection à la ligne 48 du TEC) et à Sauheid (pied du chemin de Colonster, avec connection avec la future ligne 148).

 Á long terme, l’ULiège demande le maintien du projet de téléphérique ou de toute autre solution structurante pour le Sart Tilman. Par ailleurs, la mise en œuvre éventuelle de la liaison CHB ne doit pas conditionner ou retarder l’application de solutions de mobilité douce ou de transports en commun, en particulier la mise en place de la ligne 148 qui, après la mise en service du tram, serait la seule ligne de bus reliant sans rupture de charge le centre de Liège au campus du Sart Tilman.

Les déplacements et la mobilité font déjà l'objet de pages web spécifiques 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte